webleads-tracker

ERC 2015 : des directives portant essentiellement sur le massage cardiaque


Les directives 2015 de l’ERC portent une fois encore sur la qualité et la précocité du massage cardiaque RCP Réanimation Cardio Pulmonaire.
Dans 99% des cas, le défibrillateur ne sera pas sur le lieu de l’accident cardiaque. Et même si c’était le cas, rappelons que l’appareil donnera l’ordre de pratiquer le massage entre 2 analyses.

La synthèse des principales recommandations :

  • Les compressions doivent être d’une profondeur comprise entre 5 et 6 cm pour l’adulte. Au-delà de 6 cm, les compressions seraient inefficaces et auraient un effet délétère sur les patients
  • Les compressions ne doivent pas être interrompues pendant plus de 10 secondes pour réaliser les insufflations
  • Le rythme des compressions reste de 100 à 120 compressions par minute
  • Le rapport compressions/ventilations est de 30/2
  • Concernant un enfant : la profondeur des compressions est inférieure à celle recommandée pour l’adulte. Elle doit être, au moins d’un tiers du diamètre antéro-postérieur de la poitrine

Les textes ERC 2015 (extraits)

Dans la plupart des collectivités, le délai moyen entre l’appel au 112 et l’arrivée des secours est supérieur à 10 minutes. Pendant ce laps de temps, la survie de la victime dépendra des témoins qui pratiquent une RCP et qui utilisent un défibrillateur automatisé externe.
La réalisation d’une RCP de haute qualité reste une pratique essentielle pour améliorer la survie. Les personnes assurant une RCP doivent réaliser des
compressions thoraciques d’une profondeur adéquate (environ 5 cm, mais pas plus de 6 cm chez l’adulte moyen) selon une fréquence de 100-120 compressions par minute. Après chaque compression, il faut s’assurer du relâchement complet du thorax, en minimisant l’interruption des compressions
thoraciques.
Chez les adultes nécessitant une RCP, il existe une forte probabilité pour que la cause principale soit d’origine cardiaque. Lorsque le sang arrête de circuler suite à un arrêt cardiaque, le sang dans les poumons et le système artériel reste oxygéné pendant quelques minutes.
Nous insistons sur le caractère prioritaire des compressions thoraciques. À ce titre, il est recommandé de commencer la RCP par des compressions thoraciques plutôt que par des insufflations.
Lors des compressions thoraciques manuelles :
1. Positionner les mains au centre du thorax.
2. Comprimer le thorax sur une profondeur d’environ 5 cm (pas plus de 6 cm) chez l’adulte de taille moyenne.
3. Répéter la manoeuvre à une fréquence de 100 à 120 compressions/minutes en limitant les interruptions autant que possible.
4. Au terme de chaque compression, permettre le relâchement thoracique complet; ne pas rester appuyé sur la poitrine.

Expertise Matecir Defibril

Les préconisations ERC 2015 nous amènent à questionner systématiquement notre interlocuteur sur le taux de formation au massage cardiaque de la population susceptible d’utiliser le DAE.
Si ce taux est inférieur à 25%, nous proposons systématiquement le DAE ZOLL AED Plus, dont l’assistance au témoin secouriste est quasi parfaite, avec :

1. Une communication double : messages vocaux parfaitement clairs et pictogrammes lisibles par tous, étrangers ou malentendants
2. Un plastron intégrant les électrodes (pour l’adulte) extrêmement simple à poser et indiquant le point de compression
3. Un accéléromètre, avec un rythme progressif
4. Des informations sonores permettant au témoin sauveteur de modifier ou maintenir son action (masser plus fort/bonnes compressions)

 

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés