webleads-tracker


Aujourd’hui encore, trop peu de Français sont formés aux gestes qui sauvent et ce, malgré les campagnes de sensibilisation et les stages organisés dans tout l’Hexagone. Pour remédier à ce triste constat, des initiatives voient le jour dans différentes villes et régions. Et dernièrement, ce sont Amiens et la Croix-Rouge qui ont décidé de s’unir pour proposer des formations gratuites à destination de la population. Ces dernières ont commencé le samedi 1er juin et se déroulent tous les premiers samedis du mois jusqu’à la fin de l’année. Elles ont lieu place Gambetta et chaque créneau – 3 à ce jour (10h, 14h et 16h) – peut accueillir jusqu’à 20 personnes.

Deux heures de formation gratuite pour apprendre les gestes qui sauvent

Depuis le début du mois de juin, plusieurs ateliers ont donc été mis en place à Amiens pour enseigner aux habitants volontaires les gestes des premiers secours. Ainsi, ils ont notamment appris à réaliser un massage cardiaque et à utiliser un défibrillateur. Ces formations, organisées par la Croix-Rouge en partenariat avec la ville, sont accessibles à tous, aux adultes comme aux enfants à partir de 10 ans. Et les plus jeunes n’ont pas été oubliés puisqu’ils peuvent participer à une initiation aux premiers secours dès l’âge de 3 ans. De même, il n’est pas nécessaire de s’inscrire au préalable, ni d’avoir des connaissances. Tout le monde peut vraiment en profiter.
A la suite de chaque session, les participants obtiennent un diplôme reconnu par l’Etat, qui a été mis en place par le Ministère de l’Intérieur et la Croix-Rouge après les attentats de 2015.

Une excellente initiative de la ville et de la Croix-Rouge pour sensibiliser la population

Lors de cette formation, plusieurs points sont évoqués : l’alerte, la protection, la position latérale de sécurité, la réalisation d’un massage cardiaque, l’utilisation d’un défibrillateur …etc. L’objectif étant de former le plus grand nombre de personnes aux gestes qui sauvent. N’oublions pas que, malheureusement, le taux de personnes formées aux gestes qui sauvent en France est seulement de 25%. Or, dans d’autres pays de l’Est, il atteint les 90 % ! L’organisation de ces stages gratuits, tous les 1ers samedis du mois à Amiens, est donc un bon moyen d’augmenter ce pourcentage. Cela peut également inciter les participants à suivre une formation plus complète.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés