webleads-tracker

 

A Genève, 400 personnes sont victimes chaque année d’un arrêt cardiaque avec un taux de survie de 14% en moyenne. De même, seul 1 patient sur 3 est réanimé par des témoins et il faut compter une dizaine de minutes avant l’arrivée et l’intervention des secours. Il est donc possible de mieux faire. C’est en tout cas l’objectif de l’association Swiss Emergency Responders. Pour y parvenir, elle a développé une application mobile. Cette dernière remplit plusieurs fonctions : répertorier les défibrillateurs accessibles dans l’Etat de Genève et alerter un réseau de premiers répondants en les mettant en relation avec la centrale 144 (le service des urgences des Hôpitaux universitaires de Genève). Lancé cet été, cet outil a été conçu pour sauver des vies et aussi, sensibiliser la population à la formation aux premiers secours.

Objectif de cet outil : 50% de taux de survie en cas d’arrêt cardiaque d’ici 5 ans

Comme l’explique l’un des fondateurs de Swiss Emergency Responders, Sébastien Martin-Achard, en cas d’arrêt cardiaque « ce sont les premiers témoins qui font vraiment la différence ». Avec l’application gratuite Save a Life, il souhaite créer un réseau de personnes formées aux gestes qui sauvent, qui peuvent agir avant l’arrivée des secours. Et le fonctionnement est assez simple. Quand un témoin appelle le 144, l’opérateur prévient les utilisateurs de l’application en leur envoyant une alerte. Les plus proches du lieu où se trouve la victime, s’ils sont disponibles, peuvent intervenir pour lui porter les premiers secours. L’application est donc reliée à la centrale 144. Elle localise également les défibrillateurs en libre accès à Genève pour que les utilisateurs puissent les trouver rapidement. Pour le canton genevois, il s’agit d’une nouveauté car jusque-là, il ne disposait pas de réseau de premiers répondants. De même, avec cet outil, l’association espère inciter les habitants à se former aux premiers secours et à rejoindre le réseau, et les collectivités, entreprises et lieux à risque à s’équiper d’un défibrillateur.

Un réseau de premiers répondants pour réagir plus rapidement

En créant cette application, l’association Swiss Emergency Responders entend constituer un réseau local de personnes capables de réaliser les gestes qui sauvent en cas d’arrêt cardiaque dans le canton de Genève. A terme, cela pourrait augmenter le taux de survie, comme ce fût le cas dans d’autres cantons suisses. Pour cela, elle mise sur la mobilisation des citoyennes et citoyens avec, pour objectif, 1500 premiers répondants inscrits d’ici la fin de l’année 2020. Une belle initiative soutenue par de nombreux partenaires et qui pourrait réellement améliorer la situation et permettre de sauver davantage de vies.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés