webleads-tracker

Chaque 1er janvier, des changements et des nouveautés entrent en vigueur. Cette année, une mesure pouvant sauver des vies a été étendue. En effet, depuis le 1er janvier 2020, les établissements recevant du public (ERP) de catégorie 1 à 3 (accueillant plus de 300 personnes) doivent être équipés d’un défibrillateur. Il s’agit d’une obligation, à laquelle ils ont d’ailleurs eu le temps de se préparer puisque la loi l’imposant a été publiée au Journal Officiel le 29 juin 2018. Et 6 mois plus tard, le 19 décembre 2018, elle était complétée par un décret précisant les types et catégories d’ERP devant s’équiper. De nombreux lieux sont donc concernés par cette obligation, dont des cabinets médicaux comme ceux de Villefranche-de-Rouergue, dans l’Aveyron.

Un équipement rendu obligatoire par la loi

Dans cette commune aveyronnaise, plusieurs structures sont désormais équipées d’un défibrillateur automatisé externe (ou DAE) : la Maison de santé du Saint-Jean et le cabinet d’ophtalmologistes situé dans la rue Mailhes. Deux établissements recevant beaucoup de passage, comme l’indique l’un des médecins, le docteur Patrice Calmels, qui précise qu’il s’agit d’une « démarche de prévention ». Pour leurs appareils, ces professionnels de santé ont misé sur des modèles de nouvelle génération, dont la maintenance s’effectue facilement (électrodes à changer au bout de 4 ans et contrôle visuel hebdomadaire pour vérifier le bon fonctionnement du DAE). En s’équipant, ils respectent donc la loi. Et à partir du 1er janvier 2021, les ERP recevant moins de 300 personnes (catégorie 4) seront également concernés. Pour ceux de la catégorie 5, la date du 1er janvier 2022 a été retenue.

Des professionnels de santé engagés, qui donnent l’exemple

En se conformant à la loi, ces cabinets médicaux de Villefranche-de-Rouergue montrent leur bonne volonté. En tant que professionnels de santé, ils connaissent le rôle crucial joué par le défibrillateur en cas d’arrêt cardiaque. Simple à utiliser, cet appareil fonctionne à l’aide d’une batterie et de deux électrodes. Analysant le rythme cardiaque, il évalue s’il est nécessaire de délivrer un choc électrique. Il contribue donc à sauver des vies, ce que nous ne rappellerons jamais assez. C’est pourquoi il est essentiel que les établissements de catégorie 1 à 3 respectent la loi et s’équipent en DAE (achat ou location), sans oublier d’assurer leur maintenance. Pour en savoir plus sur les offres disponibles, n’hésitez pas à nous contacter.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés