webleads-tracker

A Brest, la compagnie de gendarmerie peut enfin former en interne ses effectifs aux premiers secours. Grâce au soutien de 3 partenaires privés, elle a pu acquérir du matériel innovant, dont des mannequins connectés. Réceptionnés le 14 novembre 2022 par le commandant Vernier, ces équipements vont permettre aux gendarmes de mettre à jour aisément leurs connaissances. Auparavant, ils partageaient leur matériel avec les autres compagnies de gendarmerie du Finistère nord. L’organisation des stages était un peu compliquée, car il fallait faire en fonction des formations des uns et des autres. Et s’équiper ayant un coût, les gendarmes brestois ne pouvaient pas le faire sans leurs partenaires.

Du matériel récent pour assurer la formation des gendarmes

L’acquisition de ces équipements est une bonne nouvelle pour la compagnie de Brest. En effet, elle va pouvoir organiser plus facilement des formations PSC1 (Prévention et secours civiques de niveau 1), sans devoir tenir compte des autres gendarmeries du département (Finistère nord). Elle pourra donc être plus réactive et surtout, bénéficier d’un matériel complet, de qualité et moderne. C’est le cas par exemple des mannequins connectés, qui aident les gendarmes à mieux se former aux premiers secours et à réaliser les bons gestes lors d’un massage cardiaque. Un changement par rapport aux équipements précédemment utilisés, qui sont plus élémentaires.

Les premiers secours, des connaissances indispensables pour ces militaires

Avec ce nouveau matériel, la compagnie de gendarmerie de Brest peut former tout au long de l’année ses effectifs aux premiers secours, ainsi que l’escadron de gendarmerie mobile (EGM). Au total, cela concerne environ 270 militaires qui pourront suivre des formations aux gestes qui sauvent. Une nécessité pour eux car ils sont souvent les premiers à arriver sur les lieux des accidents. En étant formés, ils peuvent intervenir auprès des victimes en attendant les pompiers et le SAMU. Et si à ce jour, plus de 80% des militaires ont été formés au PSC1, comme l’indiquait le commandant Vernier au journal Le Télégramme, il faut constamment organiser des formations, en raison des entrées et sorties d’effectifs.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés