webleads-tracker

Chez les nourrissons et les enfants, en raison de leur morphologie, certains gestes des premiers secours doivent être adaptés. Par exemple, chez les bébés de moins d’un an, le massage cardiaque s’effectue avec deux doigts et non avec la paume entière de la main. Dès lors, quand on est parent ou quand on travaille auprès de jeunes enfants, il est important de connaître ces gestes afin de pouvoir les réaliser en cas de besoin. Et c’est pour cela qu’à Vitré, en Bretagne, le CCAS (centre communal d’action sociale), leur propose une formation gratuite. Ainsi, quelques sessions ont été spécialement mises en place pour eux.

Une mesure destinée à les sensibiliser au secourisme

Ce dispositif n’est pas une nouveauté du CCAS de Vitré. Cela fait déjà quelques années qu’il existe dans la commune. Ainsi, en 2018, 36 places étaient ouvertes aux parents et professionnels de la petite enfance souhaitant se former au secourisme. Et cette année, en 2021, le nombre de places est passé à 48 avec pour chaque session, des groupes limités à 12 personnes à cause du contexte sanitaire. Une mesure qui s’inscrit dans les missions du CCAS dont l’axe principal reste « la citoyenneté » comme l’indiquait le vice-présent du centre communal de Vitré au journal Ouest France. D’ailleurs, outre cette action de sensibilisation, l’organisme propose tout au long de l’année différentes formations, à l’utilisation du défibrillateur et au secourisme pour les élèves de CE1 notamment.

Des sessions organisées gratuitement en novembre et en décembre

Pour le vice-président du CCAS de Vitré, cette formation destinée aux professionnels de la petite enfance et aux parents est « une cohérence ». Pour cette fin d’année, 4 sessions sont prévues qui sont organisées à différents endroits afin d’en faciliter l’accès puisque chaque formation peut accueillir 12 personnes. Assurées par le centre de formation breton de la Croix-Rouge, elles se dérouleront le samedi 20 novembre et le samedi 4 décembre 2021. Au programme, plusieurs points seront évoqués dont la perte de connaissance de l’enfant ou du bébé qui ne respire pas, le couchage en toute sécurité, la prévention des accidents domestiques et de la vie courante. Pour participer, les personnes intéressées peuvent s’inscrire sur le site de la ville.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés