webleads-tracker

Plus on se forme tôt aux gestes qui sauvent, plus on développe les bons comportements et attitudes à adopter en cas de problème. C’est pourquoi il est conseillé d’apprendre les premiers secours aux enfants, en tenant compte de leur âge bien sûr. Il existe donc des formations adaptées aux plus jeunes et aussi, aux adolescents. Et ces derniers sont de plus en plus nombreux à suivre des cours de secourisme, que ce soit volontairement ou obligatoirement. Certains établissements organisent des stages mais il arrive également que des ados veuillent s’inscrire, de leur plein gré, à une formation et s’engager auprès d’associations. Et c’est bon signe car cela contribue à les responsabiliser et surtout, il est essentiel de les sensibiliser à ces gestes pour qu’ils sachent réagir lorsque c’est nécessaire.

Développer leur sens de la responsabilité individuelle et collective

Les adolescents sont plus concernés qu’on ne le croit par les premiers secours. En effet, depuis quelques années, ils sont – malheureusement – davantage confrontés à la menace terroriste et à divers problèmes de sécurité. Par conséquent, ils ont rapidement pris conscience de l’importance de connaître les gestes qui sauvent. Et c’est plutôt positif car cela permet de les responsabiliser, de leur montrer qu’ils peuvent sauver des vies et de développer chez eux des attitudes civiques, solidaires et citoyennes. De même, en les formant, on s’assure qu’ils ont connaissance des risques mais aussi, des mesures de prévention et de protection, et des gestes à pratiquer, en fonction des situations, en attendant l’arrivée des secours.

Des jeunes demandeurs et des conséquences positives sur leur comportement

Si des actions de sensibilisation et des formations sont organisées par les établissements scolaires, les adolescents n’hésitent pas à prendre des cours de secourisme sur leur temps libre. Et comme les animateurs le constatent, ils sont souvent très motivés et curieux. Depuis quelques années, ils sont donc assez demandeurs, aussi bien dans les grandes villes qu’à la campagne. En outre, suivre de tels cours a un impact positif sur leur manière de gérer les risques, sur le développement de leur sens civique et sur leur image d’après des professeurs, directeurs et même formateurs. Une preuve supplémentaire que ces enseignements ne sont pas inutiles !

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés