webleads-tracker

Mardi 4 février 2020, une scène inhabituelle s’est déroulée au lycée Notre-Dame de la Compassion à Pontoise, dans le Val-d’Oise. En effet, vers 16h, un élève de terminale de 17 ans a été victime d’un arrêt cardiaque. Ayant perdu connaissance, il ne respirait pas et était donc en danger. Très rapidement, deux autres lycéens, pompiers volontaires et formés aux gestes qui sauvent, sont intervenus pour lui porter les premiers secours jusqu’à l’arrivée des secouristes. Et grâce à leur intervention, le jeune homme a pu être sauvé et transporté à l’hôpital où il a été placé en réanimation. D’abord dans un état préoccupant, il est aujourd’hui sorti du coma.

Deux jeunes pompiers volontaires réactifs, héroïques … et modestes

Au lycée Notre-Dame de la Compassion, à Pontoise, la journée du 4 février dernier se déroulait normalement jusqu’au contrôle de physique des élèves de cette classe de terminale. Alors qu’ils terminaient leur interrogation, l’un d’eux, un garçon de 17 ans, s’est écroulé. Autour de lui, les autres lycéens ne réalisent pas qu’il vient d’avoir un arrêt cardiaque. Néanmoins, deux de ses camarades – l’un est pompier volontaire depuis un an, l’autre en est déjà à sa 4ème année de formation – comprennent qu’il faut agir rapidement et interviennent en lui prodiguant les premiers secours. Ils vérifient ses constantes, sa respiration, son pouls et commencent un massage cardiaque. Un geste qu’ils connaissent, qu’ils maîtrisent et qui, bien qu’ils l’ignorent sur le moment, permettra de sauver la vie de leur camarade. Pour eux, leur acte n’a rien d’héroïque puisqu’ils ont juste fait ce qu’ils avaient appris, « comme si c’était une victime quelconque ». Depuis cet événement, ils ont été félicités à de nombreuses reprises mais jugent leur « action désintéressée ». Cependant, ils reconnaissent que « c’est encourageant de voir qu’on peut vraiment aider les gens ».

Un adolescent pris en charge à temps dont la vie a été sauvée

Une fois sur place, les pompiers ont pris le relai pour le massage cardiaque. Puis le SAMU, le SMUR et la police sont arrivés. Pour faciliter leur intervention, le lycée a été évacué, calmement, sans mouvement de panique. Le jeune homme victime d’un arrêt cardiaque a, quant à lui, été transporté à l’hôpital et plongé dans le coma. Quelques jours plus tard, les élèves apprendront qu’il est sorti du coma, mais toujours hospitalisé. Une cellule d’écoute phycologique avait également été mise en place dans le lycée pour les élèves ayant besoin de parler de cet événement.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés