webleads-tracker

 

Comme nous l’avons déjà évoqué dans de précédents articles, les enfants peuvent aussi être initiés aux gestes qui sauvent. Il existe des formations adaptées à chaque tranche d’âge pour leur permettre d’apprendre à réagir et à réaliser les bons gestes (appeler les secours, mettre la victime en position latérale de sécurité …etc.). Et s’il prévu que dès l’école primaire, les élèves suivent un apprentissage des principes simples pour porter secours, certains adultes n’hésitent pas à être force de proposition. C’est le cas dans l’Eure où un père de famille, Damien Bellière, a proposé à l’institutrice de sa plus jeune fille d’organiser une séance d’initiation en classe, bénévolement. Cette dernière étant très intéressée, elle lui a répondu par l’affirmative.

Un père de famille sauveteur secouriste du travail habitué à former au secourisme

Ce jeune papa connaît bien les gestes des premiers secours car il est formateur « sauveteur secouriste du travail ». Il a donc l’habitude d’intervenir, même si le public est différent puisqu’en temps normal, ses formations se déroulent en entreprise. Fin avril, à l’école de Criquebeuf-sur-Seine, il est intervenu dans des classes de CP et CE2. Et d’autres interventions sont prévues en mai, auprès des élèves de CE1, CM1 et CM2. Il réfléchit également à une séance d’initiation en école maternelle, notamment pour les moyennes et grandes sections. De même, à la fin de ce court stage, aucun diplôme n’est remis. Il s’agit plutôt de sensibiliser les enfants aux « gestes simples » du secourisme. L’objectif est de leur apprendre à savoir comment réagir afin de faciliter la prise en charge des victimes par les secours.

Une jolie initiative, bénévole, pour sensibiliser les enfants

Damien Bellière travaille à son compte comme formateur puisqu’il a fondé son entreprise il y a un an. Mais pour ce court stage dans les écoles, il le fait gratuitement. Et c’est une très belle action de sa part car cela permet aux enfants – et aux instituteurs et enseignants – de bénéficier d’une initiation et de ses connaissances. D’autant qu’il a la preuve que les enfants peuvent apprendre ces gestes simples car sa fille de 4 ans sait le mettre en position latérale de sécurité. Parmi les autres techniques expliquées aux écoliers, il y a le massage cardiaque. De même, il envisage de revenir faire des piqûres de rappel chaque année. Suite à son intervention, il a également laissé à l’école une plaquette résumant les acquis des élèves.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés