webleads-tracker

Le lendemain de Noël, le 26 décembre 2020, le village de Rémuzat, dans la Drôme, a prouvé que la solidarité permettait de sauver des vies. En effet, ce jour-là, dans la matinée, un enfant de 5 ans a été victime d’un malaise cardiaque alors qu’il jouait dehors. Aussitôt, ses proches ont réagi en allant demander de l’aide sur le marché et en lui prodiguant un massage cardiaque. En quelques minutes, une chaîne de solidarité a été mise en place. Et cette dernière a été efficace puisque le cœur du jeune garçon a fini par repartir. Il a ensuite été évacué vers l’hôpital de Lyon où il a été pris en charge. Pour la famille de la victime et pour les secours, cette intervention a été éprouvante mais leurs efforts ont été récompensés puisque le garçonnet a survécu.

Les bons réflexes adoptés par les proches de l’enfant et les témoins

Ce samedi 26 décembre 2020, tout est allé très vite. Le petit garçon s’amusait dehors quand il a perdu connaissance et s’est effondré sur le sol. Immédiatement, sa tante est allée chercher des secours et son père a commencé un massage cardiaque. Dans le village, les premiers témoins alertés par la tante ont également agi rapidement. Ainsi, un primeur, présent sur le marché, a prévenu le pharmacien du village qui est également sapeur-pompier volontaire, et qui s’est rendu aux côtés de la jeune victime. Il a pris le relais de son père pour continuer le message cardiaque, et a pu être aidé par un auxiliaire ambulancier qui était également sur le marché à ce moment-là. Au bout de quelques minutes, les secours, ainsi qu’un renfort du Smur, sont arrivés et ont pu prendre en charge l’enfant de 5 ans dont le cœur était reparti.

Un fait divers rappelant l’importance de la formation aux premiers secours

Le samedi soir, le garçonnet était hors de danger. Sa mère a d’ailleurs tenu à remercier les secours et les témoins qui sont intervenus et qui ont contribué à le sauver. Ce jour-là, leurs bons réflexes ont permis de le réanimer. De même, cette histoire nous montre à quel point il est important de former la population aux gestes qui sauvent car en cas d’urgence, chaque minute compte et surtout, les premières. En outre, tout le monde peut être un maillon de la chaîne de survie, comme ce fût le cas ce samedi 26 décembre 2020.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés