webleads-tracker

Au début du mois de juin dernier, lors d’une Keynote réservée aux développeurs, Apple a dévoilé toutes les nouveautés qui seront intégrées à l’iOS 12. Et quelques jours après cette conférence, l’entreprise a annoncé une autre fonctionnalité, innovante, qui sera réservée aux utilisateurs américains : le partage automatique des données de localisation d’un iPhone avec les secours lors d’un appel au 911 (le numéro d’urgence aux Etats-Unis). Cette géolocalisation d’urgence sera disponible à l’automne, lorsque la firme à la pomme aura sorti la nouvelle version de son système d’exploitation, l’iOS 12. Et c’est une avancée importante quand on sait que, sur le territoire américain, 80% des appels vers le 911 sont effectués depuis un smartphone.

Une technologie intéressante réservée (pour l’instant ?) aux USA

Avec cette innovation, lorsqu’un appel au 911 sera fait depuis un iPhone, la position géographique de l’utilisateur sera partagée automatiquement avec les secours. Pour sa mise en place, Apple peut compter sur une technologie développée par une entreprise privée, RapidSOS et sur son système HELO, qui avait été lancé en 2015. Ainsi, les données récoltées par HELO pourront être envoyées directement et instantanément aux centres d’appel d’urgence. Et comme le précise Apple dans son communiqué, les données de localisation des appelants ne pourront être utilisées dans un autre but (commercial par exemple) et surtout, elles ne seront accessibles qu’aux personnes répondant au téléphone dans les centres d’appels d’urgence et pendant une durée déterminée. En revanche, pour le moment, cette nouveauté sera seulement disponible aux Etats-Unis. En France, rien n’est prévu quant à son déploiement.

L’objectif : pouvoir traiter des urgences plus rapidement

En fait, Apple n’a pas vraiment eu le choix. L’entreprise a répondu à une directive de l’autorité américaine des télécoms, la FCC. De même, les smartphones Android proposent déjà cette fonctionnalité. Dès lors, Apple n’avait guère plus le choix ! Et l’objectif est simple : accélérer l’intervention des secours, sans perdre du temps à récupérer des informations de localisation. Avec cet outil, les équipes peuvent plus rapidement repérer les appelants et se rendre sur place. Et quand une vie est en jeu, chaque minute compte donc si cette technologie peut permettre des interventions plus rapides, ce n’est pas négligeable. Il est juste dommage qu’un développement en France ne soit pas envisagé.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés