webleads-tracker

L’Association Française des Premiers Répondants (AFPR) a été créée en 2016 par des sapeurs-pompiers et infirmiers de Moselle. Concernés par les premiers secours en raison de leur activité professionnelle, ils ont décidé de s’unir pour s’engager davantage. Ainsi, ils ont mis en place un réseau de premiers répondants fonctionnant à l’aide d’une application. Le principe est simple et efficace : des personnes formées au secourisme s’inscrivent et le jour où une victime d’un arrêt cardiaque est proche de leur emplacement, elles sont alertées par l’application. Et récemment, l’AFPR a développé un nouvel outil qui prend la forme d’un boîtier connecté baptisé « Géocœur », qui se place au-dessus d’un défibrillateur.

Un petit équipement innovant, conçu pour sauver des vies

Avec cet appareil, l’association espère sauver plus de victimes d’arrêt cardiaque grâce à l’utilisation des défibrillateurs. Connecté, ce boîtier s’installe au-dessus des DAE et est relié au serveur de l’association qui est lui-même en lien direct avec les SDIS et le SAMU. Lorsqu’un arrêt cardiaque se produit dans les environs, il émit un signal lumineux, diffusé par un gyrophare et sonore via les haut-parleurs. Ainsi, les personnes situées aux alentours entendent le message transmis qui est « Arrêt cardiaque à proximité, nous avons besoin de ce défibrillateur » et/ou voient la lumière. Elles peuvent donc réagir, prendre le DAE et aller le porter sur le lieu de l’accident. Pour connaître l’adresse, il suffit de flasher le QR Code présent sur le boîtier Géocœur.

Un complément aux défibrillateurs expérimenté en Moselle

L’AFPR a conçu ce dispositif afin de compléter la chaîne des secours et aider les témoins d’un arrêt cardiaque à prendre en charge une victime le plus rapidement possible. Il s’agit donc d’une réelle innovation, qui pourrait contribuer à sauver plus de vies. De même, avec ce boîtier, l’association veut optimiser l’utilisation des défibrillateurs, idéalement avant l’arrivée des secours sur place. D’autant que Géocœur ne nécessite pas d’être formé au secourisme. Ses utilisateurs doivent juste prendre un défibrillateur et l’apporter. Deux gestes à la portée de tous. Actuellement en phase d’expérimentation en Moselle, ce panneau connecté équipe déjà quelques dizaines de DAE dans le département. D’ailleurs, notre entreprise Matecir Defibril suit de très près l’avancement de ce projet, d’autant plus que Frédéric LEYBOLD Président de l’association et membre fondateur, est un adhérent très actif de CIRCODEF dont Jean-Louis Coulon est le président.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés