webleads-tracker

Vendredi 31 mai dernier, le camping Les Pins d’Erquy dans les Côtes-d’Armor a connu un moment de panique. En effet, en plein après-midi, les pompiers ont dû se rendre sur place pour porter secours à un enfant de 3 ans, qui était tombé dans l’eau. Grâce à l’intervention de deux témoins, dont une infirmière de 32 ans, le petit garçon a pu être réanimé. En arrêt cardiaque, il avait le visage tout bleu à cause du manque d’oxygène. Formée aux premiers secours et habituée aux situations d’urgence, la jeune femme a immédiatement réalisé un massage cardiaque. Et au bout de quelques minutes, le cœur de la petite victime s’est remis à battre.

Un accident survenu dans la piscine d’un camping

Cette année, le 31 mai tombait en plein pont de l’Ascension et la météo était très clémente, avec du soleil et des températures chaudes dans tout le pays. Ainsi, les Français étaient nombreux à partir en week-end. Parmi eux, Léo 3 ans et ses parents, ainsi que Fanny, une infirmière exerçant à Lamballe, qui séjournaient au camping d’Erquy. Alors qu’elle profitait du beau temps avec ses amis, elle a entendu des cris vers 16h30 et senti un mouvement de panique près de la piscine. Aussitôt, elle s’est approchée et en voyant le corps inerte du garçonnet, qui avait été sorti de l’eau par un touriste belge alors qu’il se noyait, elle a réagi sans perdre de temps afin de réaliser un massage cardiaque. Son geste a permis de le réanimer avant l’arrivée des pompiers. Il a ensuite été pris en charge par le SAMU et emmené à l’hôpital de Saint-Brieuc où il a été placé en observation.

Un comportement héroïque … que l’on pourrait tous adopter

D’après les premières constations, l’enfant aurait échappé à la surveillance de ses parents et serait tombé dans l’eau. Echappant de peu à la noyade, il a été sorti inconscient et en arrêt cardiaque du bassin. Bien que très choquée, la jeune infirmière n’a pas perdu de temps et a gardé son calme pour lui prodiguer les premiers secours. Pour cela, elle a indiqué à France Bleu qu’elle y avait mis toutes ses forces. Lorsque le petit garçon a ouvert les yeux, ce fut un soulagement pour elle car elle avait peu d’espoir. Et pourtant, sa réactivité et sa maîtrise du massage cardiaque lui ont permis de lui sauver la vie. D’ailleurs, ce n’était pas la première fois qu’elle effectuait ce geste. Elle l’a déjà fait il y a 10 ans. Elle a profité de son témoignage pour rappeler que « beaucoup de gens ne sont pas assez formés aux premiers secours » et qu’il « faut apprendre les bases à l’école ou en entreprise ». Des propos que nous ne pouvons que confirmer ! Modeste, Fanny précise qu’elle n’est pas une « super-héroïne ». Elle dit qu’elle était « seulement au bon endroit au bon moment ». Quant aux parents du petit Léo, ils sont très reconnaissants et ont invité la jeune femme chez eux. En attendant, ils sont restés en contact et lui envoient des photos et dessins du garçon qu’elle a sauvé.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés