webleads-tracker

On le rappelle régulièrement, il est important de former aux premiers secours la population et ce, dès le plus jeune âge. En effet, il est possible d’apprendre ces gestes à tout âge et plus on les connaît tôt, mieux c’est. Bien sûr, les formations destinées aux enfants ne seront pas les mêmes que celles des adolescents et des adultes. En fait, il existe plusieurs niveaux et en France, de nombreuses écoles organisent des sessions de formation au secourisme. Et comme le rappelle l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), sensibiliser les enfants est un moyen efficace de former toute la population. C’est pour cela qu’il y a 3 ans, en 2015, elle a chaudement approuvé l’initiative « Kids Save Lives » qui a été promue par l’European Resuscitation Council (ERC).

Un programme reposant sur 10 principes

Cette approbation de la part de l’OMS a fait l’objet d’une déclaration où elle recommande que les enfants à partir de 12 ans reçoivent 2 heures de formation annuelle à la RCP (réanimation cardio-pulmonaire) dans toutes les écoles du monde. Ce que l’on retrouve aussi dans le programme « Kids Save Lives » qui repose d’ailleurs sur 10 principes. Ce dernier indique également que les enfants peuvent sauver des vies, comme tout le monde, et qu’ils doivent être encouragés à transmettre les gestes qu’ils ont appris à d’autres. Selon Kids Save Lives, cet enseignement peut être confié à diverses personnes, comme des urgentistes, des infirmiers mais aussi, des enseignants formés aux premiers secours. Il est également précisé que les hauts fonctionnaires des ministères chargés de l’éducation et les responsables politiques doivent s’engager en faveur des gestes qui sauvent et développer un programme d’enseignement national. D’autres principes figurent dans ce projet et peuvent aider les pays à améliorer la formation des écoliers.

Les enfants, des futurs sauveteurs réceptifs à ces gestes

Quand on interroge les enfants au sujet des premiers secours, on réalise vite qu’ils sont très intéressés. Certains d’entre eux les connaissent déjà et savent qu’ils peuvent aider à sauver des vies. Et à partir de 12 ans, ils y sont particulièrement réceptifs et apprennent facilement à aider les autres. En fait, l’enseignement des gestes qui sauvent peut s’apparenter à celui du vélo ou de la natation. Il ne nécessite pas des heures et des heures d’entraînement, donc il peut être aisément mis en place. D’autant que les enfants, une fois formés, peuvent sensibiliser leurs proches et leur enseigner ce qu’ils ont appris. Il peut donc y avoir un effet multiplicateur qui sera profitable à tous.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés