webleads-tracker

Il y a quelques jours, le co-fondateur d’Au Cœur des Jumeaux, Jean-Michel Campistron, était à La Réunion avec, dans ses bagages, 5 défibrillateurs afin de les remettre à des clubs sportifs de l’île. Un don qui est loin d’être le premier puisque, depuis sa création en 2011, cette association a pour objectif de récolter des fonds pour offrir des DAE à des structures sportives. Fondée par deux passionnés de rugby – les frères Campistron – souffrant de la maladie dite de la « mort subite » (de Brugada), elle a déjà fourni 165 appareils à des clubs en lien avec ce sport. Et les actions de cette association ne se limitent pas au territoire de la France métropolitaine. Elle s’engage aussi auprès des clubs ultra-marins, comme ce fût récemment le cas à La Réunion.

5 défibrillateurs offerts à des associations sportives de l’île

Lors d’une visite sur l’île réunionnaise, Jean-Michel Campistron s’est rendu dans la clinique Les Tamarins de l’Ouest pour évoquer son combat et celui de son frère, à savoir la lutte contre les accidents cardiaques. Il a également rencontré le président de l’association de beach rugby 974 Action afin de lui donner un défibrillateur. 4 appareils ont aussi été remis à d’autres organismes de La Réunion. Une initiative qui a été soutenue, sur place, par le groupe Les Flamboyants (un groupe d’établissements de psychiatrie, de soins de suite et de réadaptation) qui se mobilise depuis 2009 aux côtés des membres de l’association 974 Action.

Equiper les clubs de sport pour sauver des vies

Avec Au Cœur des Jumeaux, les frères Campistron souhaitent équiper des structures sportives en DAE afin de sauver plus de vies. Pour cela, ils organisent régulièrement des actions telles que des marches du cœur, tant pour obtenir des fonds que pour sensibiliser les sportifs et le grand public aux gestes qui sauvent. Des actions que notre société Matecir Defibril suit d’ailleurs de près, car nous sommes sensibles à leur engagement. Et grâce aux appareils déjà offerts, plusieurs vies ont été sauvées. De même, depuis l’entrée en vigueur de la loi de juin 2018, qui a rendu progressivement obligatoire la présence de ces appareils dans les lieux recevant du public, l’association est de plus en plus mobilisée. Elle fait donc son possible pour répondre au maximum de demandes et poursuivre ses actions sur l’ensemble du territoire français.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés