webleads-tracker

En France, nous avons encore des progrès à faire en matière d’apprentissage des gestes qui sauvent. Même si le nombre des formations a augmenté, il reste quelques lacunes. Par exemple, les seniors sont un peu délaissés or ils se sentent très concernés par les premiers secours. C’est pourquoi ils sont de plus en plus nombreux à s’inscrire à de tels stages et à suivre des initiations, que ce soit individuellement, au sein d’une association ou d’une collectivité. En effet, en suivant des formations, ils sont ensuite capables d’aider leurs proches victimes d’un malaise cardiaque ou d’un accident domestique. C’est aussi un bon moyen pour les seniors de conserver leur autonomie.

Apprendre les gestes qui sauvent, une de leurs préoccupations

La perte d’autonomie est une des grandes inquiétudes des seniors. Mais ce n’est pas la seule. Ils souhaitent de plus en plus s’initier aux premiers secours afin de pouvoir réagir en cas de besoin et ainsi, aider leurs proches. Et quand on sait que 7 fois sur 10, les arrêts cardiaques surviennent devant des témoins, on comprend pourquoi ils veulent connaître les gestes qui sauvent pour leur porter secours. D’autant que s’il n’y a pas de défibrillateur à proximité, il est essentiel de les effectuer rapidement et correctement. En suivant une formation, ils ont la possibilité de les apprendre. Ils sont aussi formés à l’utilisation d’un défibrillateur et à la reconnaissance des signes du malaise cardiaque. De même, il existe des stages plus complets où les seniors peuvent participer à des ateliers, à des conférences, réaliser des bilans …etc.

Pouvoir réagir face à un malaise cardiaque ou un accident domestique

Savoir pratiquer les gestes qui sauvent permet donc à toute personne de pouvoir agir si elle est témoin d’un arrêt cardiaque car ne l’oublions pas, chaque minute compte et la réanimation peut doubler et même tripler les chances de survie. Pour les seniors, maîtriser les premiers secours les rassure car ils savent qu’ils peuvent agir et se débrouiller en cas de difficulté. Ils sont donc très demandeurs et de plus en plus de formations sont organisées spécialement pour cette catégorie de la population, avec toujours un côté pratique. Et les organisateurs indiquent avoir de nombreuses demandes concernant les défibrillateurs. Ces stages permettent aussi de maintenir le lien social ce qui est également un point positif et un détail important !

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés