webleads-tracker

Regarder un match de football est un acte plutôt anodin auquel de nombreuses personnes, femmes et hommes, se livrent régulièrement. Et pourtant, selon des chercheurs de l’Université d’Oxford, ce loisir serait dangereux pour la santé. En effet, en 2014, ils ont mené une étude durant la Coupe du monde qui avait lieu au Brésil et ont analysé les taux de cortisol (une hormone du stress) de supporteurs avant, pendant et après les rencontres. Et ils ont découvert que les fans vivant de manière intense les matchs étaient très stressés et exposés à des risques de maladie cardiaque et notamment, de crise cardiaque.

Un loisir occasionnant de dangereux niveaux de stress

Tous les fans de foot ont déjà vécu un jour cette situation : sentir le stress monter lors des dernières minutes d’un match, avant le coup de sifflet final, quand leur équipe favorite mène et se trouve à quelques minutes de la victoire. Dans ce moment-là, le suspense est à son comble… ce qui génère bien souvent du stress. Or, ce dernier s’avère néfaste pour la santé. Dans leur étude, les chercheurs de l’Université d’Oxford ont constaté que les supporters très impliqués dans les matchs avaient un taux de cortisol élevé. Et si, au quotidien, ce dernier permet de lutter contre le stress, lorsqu’il atteint un certain seuil, il a des conséquences négatives sur le bien-être des fans de foot : système immunitaire moins efficace, prise de poids, hausse de la tension artérielle pouvant provoquer des maladies cardiaques. Par conséquent, les amateurs de ballon rond fusionnant avec leur équipe lors des compétitions doivent être vigilants. D’autant que, contrairement aux idées reçues, les hommes ne sont pas les seuls concernés. Les femmes le sont aussi.

Quelques astuces pour préserver sa santé durant des matchs

2020 est une année placée sous le signe du football puisque l’Euro se déroulera du 12 juin au 12 juillet, donc mieux vaut apprendre à gérer son stress avant ! Heureusement, il existe des solutions simples selon les chercheurs d’Oxford pour réduire le stress pendant les matchs. Faire de l’humour par exemple, permet de faire descendre le taux de cortisol. Ou se faire des câlins. Deux méthodes utilisées sur les participants à l’étude et qui ont été efficaces. Dans les stades, il est également recommandé de baisser la lumière et de diffuser de la musique apaisante après les rencontres. Alors, avant d’allumer la télé pour visionner un match, rappelez-vous les conclusions de cette enquête et apprenez à relâcher la pression, même si votre équipe préférée est malmenée ou perd.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés