webleads-tracker

 

En France, la ménopause touche souvent les femmes entre 45 et 55 ans. C’est d’ailleurs la tranche d’âge normale puisque l’âge moyen de cette période incontournable dans la vie des femmes est de 51 ans. Or, il arrive que certaines femmes soient ménopausées avant 45 ans, les grandes fumeuses par exemple. Outre des troubles climatériques, comme des bouffées de chaleur, des troubles de l’humeur et du sommeil, la ménopause entraîne une accélération de la perte osseuse et augmente le risque d’avoir des maladies cardiovasculaires. Et selon plusieurs études, les femmes ayant vécu cette étape précocement, avant 45 ans donc, sont également plus susceptibles d’être victimes d’un AVC ou d’un infarctus. Dès lors, il est important de faire attention à sa santé et d’avoir un suivi régulier avec son médecin.

Un risque mis en avant par plusieurs études ces dernières années

Aujourd’hui, quelques études ont démontré que la ménopause avant 45 ans accroît le risque de maladies cardiovasculaires et de décès précoce. L’une d’elles date de 2016 et a été menée par des chercheurs aux Pays-Bas. Ces derniers ont réalisé une méta-analyse de 32 études menées sur 310 000 femmes ménopausées précocement ou prématurément. Et ils ont constaté que ces femmes avaient 50% de risques de plus de souffrir d’une maladie cardiovasculaire et 23% de risques de plus d’avoir un AVC. La raison ? Les chercheurs ne l’ont pas encore clairement identifiée mais elle pourrait être due aux modifications hormonales qui conduiraient à une inflammation et à des lésions des vaisseaux.

Le tabac, un facteur favorisant l’apparition d’une ménopause précoce

Une autre étude réalisée en 2014 par des chercheurs suédois de l’Institut de Karolinska révélait quant à elle l’existence d’un lien entre le tabagisme et l’apparition précoce de la ménopause. Pour leur enquête, ils ont suivi plus de 20 000 femmes durant 13 ans. Et d’après leurs résultats, les femmes ménopausées avant 45 ans présentent un risque plus important (40%) d’avoir une défaillance cardiaque que celles ayant eu leur ménopause entre 45 et 55 ans. Et quand elles fument, ce risque d’insuffisance cardiaque est encore plus élevé. D’ailleurs, le tabac est un facteur de ménopause précoce. Il peut l’avancer d’un ou deux ans. C’est pourquoi il est fortement recommandé aux femmes d’adopter un mode de vie sain, d’arrêter de fumer, de pratiquer une activité sportive et d’avoir une alimentation équilibrée. Des conseils que l’on entend énormément ces dernières années mais qu’il est toujours bon de rappeler puisqu’ils peuvent vraiment aider à rester en bonne santé le plus longtemps possible.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés