webleads-tracker

Sauvage ou cultivée, la myrtille est un fruit estival (la pleine saison a lieu de juin à septembre) riche en fibres, en vitamines C et en antioxydants. Reconnaissable à sa teinte oscillant entre le bleu et le noir, elle se caractérise par sa chair juteuse, légèrement sucrée et acidulée. Très utilisée pour faire des confitures, des muffins ou des tartes, elle se mange aussi seule, en dessert, pour le goûter ou pour une pause gourmande. D’ailleurs, il est même recommandé d’en consommer quotidiennement – surtout lorsque c’est la saison ! – pour diminuer les facteurs de risque de développer une maladie cardiovasculaire. C’est en tout cas le résultat d’une étude menée par des chercheurs de l’Université d’East Anglia en Angleterre. Et ils ne sont pas les premiers à prouver les bienfaits de ce petit fruit sur la santé.

Une portion quotidienne pour réduire de 12 à 15 % les risques cardiovasculaires

A la fin du mois de mai dernier, des chercheurs anglais ont dévoilé dans l’American Journal of Clinical Nutrition les résultats de leur enquête concernant la myrtille. Et d’après eux, consommer une portion de 150 g de myrtilles chaque jour permettrait de prévenir le risque de maladie cardiovasculaire. En fait, avec leur étude, ils souhaitaient savoir si la consommation de ces petites baies pouvait avoir des effets sur le syndrome métabolique. Ce dernier est considéré comme étant un « fléau mondial » par la Fédération française de cardiologique et comprend au moins 3 facteurs de risque (hypertension artérielle, glycémie élevée et excès de graisse autour du ventre par exemple). Et leurs travaux répondent positivement à leur question. Pour cela, ils ont étudié 138 personnes obèses ou en surpoids, de 50 à 75 ans et atteintes de ce syndrome. Ils leur ont demandé de consommer quotidiennement ce fruit durant 6 mois (sous forme lyophilisée pour un groupe, sous forme de placebo à base de colorants et d’arômes artificiels pour un autre). Et ils ont constaté que manger « une tasse de myrtilles par jour entraînait une amélioration durable de la fonction vasculaire et de la raideur artérielle ». Une différence jugée « suffisante pour réduire le risque de maladie cardiovasculaire de 12 à 15% ». En revanche, en consommer moins, la moitié par exemple, n’a pas eu de bénéfice sur la santé des personnes étudiées.

Les personnes les plus exposées incitées à en consommer tous les jours

Cette étude se concentrait donc sur des individus présentant des risques de problèmes et maladies cardiaques, qui sont en surpoids ou obèses. A partir de leurs résultats, les chercheurs leur recommandent vivement d’intégrer chaque jour à leur alimentation 150 g de myrtilles. Et si ces fruits sont aussi bons pour le cœur, cela s’explique par leur richesse en polyphénols et en anthocyanes. Ainsi, ils agiraient sur les veines et artères en les renforçant, en favorisant la contraction des vaisseaux sanguins et en réduisant leur dilatation.
Il serait donc dommage de se priver des bienfaits de ces baies, d’autant qu’en ce moment elles sont de saison et que l’on en trouve sur de nombreux étals des marchés et dans les magasins d’alimentation ! En outre, elles sont idéales pour apporter une touche de gourmandise à un yaourt nature, un fromage blanc ou une note acidulée à du muesli.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés