webleads-tracker

A Paris, chaque jour, 3 personnes sont victimes d’un arrêt cardiaque dans un lieu public. En cas de non-intervention dans les 8 à 10 minutes (le temps moyen que mettent les services à arriver sur place), elles risquent de mourir. Face à ce triste constat, les élus de la capitale ont adopté un plan à la fin de l’année 2015. Baptisé « Paris qui sauve », il comprend plusieurs objectifs dont la formation de 20 000 habitants aux gestes qui sauvent par an et l’installation de défibrillateurs accessibles à tous, 24h sur 24 et 7 jours sur 7. Et c’est justement dans le cadre de ce plan que 34 nouveaux appareils ont été déployés dans les rues de la ville cet été.

Un engagement de la mairie dans le cadre du plan « Paris qui sauve »

Fin août 2019, la ville de Paris mettra à la disposition de ses habitants et touristes 434 défibrillateurs. Les 34 derniers ont été installés à proximité des pharmacies et des zones proches des grandes gares de la SNCF. Les autres se trouvent dans les parcs et sur les berges. Sur le site internet de la ville, une carte répertorie les emplacements de tous les dispositifs.
En parallèle de ces installations, des formations aux gestes qui sauvent sont également régulièrement organisées dans la capitale. Par exemple, jusqu’au 1er septembre, il est possible de s’initier aux premiers secours à Paris Plage. Depuis l’adoption de ce plan fin 2015, plusieurs événements sont dédiés à ces gestes, comme les « Samedis qui sauvent », « Tous les jeunes ont du cœur » et « Village, santé, secours et vous ». De même, les agents ont été formés au secourisme. Le but de la ville est de former chaque année 20 000 personnes et 5 000 agents. Ainsi, en multipliant les manifestations et formations gratuites, elle entend augmenter le nombre de citoyens secouristes et réduire les décès suite à un arrêt cardiaque.

De nouvelles installations prévues d’ici 2020

Aujourd’hui, près de 60 000 Parisiens ont été formés aux gestes qui sauvent et 434 défibrillateurs sont disponibles aux quatre coins de la ville. Mais les élus ne comptent pas s’arrêter là – et c’est tant mieux – car d’autres installations de DAE sont programmées d’ici 2020 à proximité de toutes les pharmacies. A chaque fois, leur accessibilité est facilitée pour que tout individu en ayant besoin puisse s’en servir, quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit. En augmentant leur présence, la ville espère encourager la population à les utiliser pour porter les premiers secours et par conséquent, accroître le taux de survie après un arrêt cardiaque. D’autant que ces appareils sont simples à utiliser et ont prouvé leur efficacité à de multiples reprises.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés