webleads-tracker

 

Il y a quelques semaines, des sapeurs-pompiers de Carpentras, dans le Vaucluse, ont réanimé et sauvé la vie d’une femme lors d’un vol transatlantique. En effet, leur amicale s’offrait un voyage aux Etats-Unis, à New-York plus précisément pour visiter la ville. Pour s’y rendre, ils ont donc pris l’avion début avril. Et en plein ciel, au-dessus du Canada, ils ont mis leurs vacances entre parenthèses durant 30 minutes, le temps de réaliser un massage cardiaque après le malaise d’une passagère. Grâce à leur intervention, elle a pu être réanimée avant d’être prise en charge par les secours, après un atterrissage d’urgence à Bangor, dans le Maine aux Etats-Unis.

Une intervention réalisée par des pompiers … en vacances !

Pour les pompiers, sauver des vies fait partie de leur quotidien, même quand ils sont en vacances, comme on peut le voir avec cette histoire. Et ce jour-là, dans l’avion, ils ne sont pas les seuls à être intervenus. En fait, une cardiologue a d’abord utilisé le défibrillateur. Lorsque les pompiers de Carpentras, qui visionnaient des films à moment-là, ont remarqué ses gestes, ils se sont approchés et ont pris le relais. Une infirmière, en voyage avec eux, a fait une piqûre à la victime puis, ils ont repris le massage cardiaque pendant 30 minutes. Son cœur est ensuite reparti. Pour les pompiers, c’était la première fois qu’ils effectuaient les gestes qui sauvent dans un avion. Mais ils ont réussi leur mission, notamment grâce à leur travail d’équipe. Quant à l’atterrissage, il leur a semblé interminable et ils se languissaient de toucher le sol. Heureusement pour la victime, l’appareil a pu être détourné pour atterrir en urgence. Mais s’il avait été au-dessus de l’Atlantique, le massage aurait sans doute duré beaucoup plus longtemps.

Quelle est la procédure en cas de malaise cardiaque durant un vol ?

Dans les avions, les équipages sont formés au secourisme. En cas de malaise cardiaque, le personnel doit immédiatement informer le commandant de bord et enclencher la procédure de réanimation cardiorespiratoire. Si l’appareil est équipé d’un défibrillateur, il est utilisé. Aux Etats-Unis, sa présence est imposée à tous les avions se posant sur son territoire. En France, cela dépend des compagnies. Air France, KLM et Transavia ont par exemple choisi d’équiper leurs appareils d’un défibrillateur. Lorsque c’est possible et quand une prise en charge rapide et des soins spécifiques sont nécessaires, un atterrissage d’urgence a lieu, comme lors du vol où sont intervenus les pompiers de Carpentras. Si c’est impossible, le massage cardiaque est réalisé jusqu’à l’atterrissage et l’équipage se renseigne auprès des passagers pour savoir s’il y a un médecin à bord.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés