webleads-tracker

 

Il y a un an, dans un précédent article, nous évoquions un fait divers qui s’était produit dans les Landes et qui concernait un rugbyman vétéran, Philippe Richaud. En effet, le 24 mars 2018, alors que l’association « Au cœur des Jumeaux » (dont nous sommes partenaires) venait d’offrir un défibrillateur à l’équipe des vétérans « Lous Charnegous », Philippe Richaud a fait un arrêt cardiaque. 10 minutes après la remise à ce club de rugby du DAE, il a donc été utilisé afin de réaliser un massage cardiaque. Et grâce à cet appareil et à la réactivité du président de l’équipe, également sauveteur secouriste du travail, le joueur est revenu à lui. Un an après, au début du mois d’avril 2019, il témoignait auprès de l’équipe de télévision de France 3 Nouvelle Aquitaine et expliquait son nouvel engagement. L’occasion pour nous de vous donner de ses nouvelles.

Une vie sauvée grâce à sa bonne étoile, un défibrillateur et une association

Depuis son arrêt cardiaque, Philippe Richaud, âgé de 57 ans, est surnommé « le miraculé » ! Et il faut bien avouer que ce surnom lui va comme un gant puisqu’il doit, notamment, la vie à un défibrillateur offert à son club de rugby 10 minutes avant le drame ! Et un an plus tard, il n’en garde aucune séquelle. Il a repris sa vie, son travail (il est chef d’entreprise) et il a été nommé capitaine de l’équipe des vétérans de football de Saint-Geours-de-Maremme. Il a même recommencé à faire du sport, au rythme de 2 séances par semaine, avec un coach particulier. Lors de ce reportage, il avoue également qu’avoir été sauvé le jour de ce match est « quelque chose de fabuleux ». Il explique avoir eu « une bonne étoile ce jour-là » et avoir été bien entouré par des gens sachant faire un massage cardiaque. Il sait aussi qu’il doit beaucoup à l’association « Au cœur des Jumeaux » qui venait de remettre le défibrillateur à son club. D’ailleurs, il a rejoint le groupe des ambassadeurs de cette association.

Son nouveau combat : enseigner les gestes qui sauvent

Pour Philippe Richaud, rejoindre l’association « Au cœur des Jumeaux », qui a été créée par deux frères atteints de la maladie de BRUGADA (maladie cardiaque dite de mort subite), est un acte logique. Rappelons que l’objectif de cette association est de récolter des fonds afin de pouvoir installer des défibrillateurs dans les enceintes sportives.
Désormais, il milite pour que les jeunes apprennent durant leur scolarité à réaliser les gestes de premiers secours. Il est également la preuve vivante, lui qui n’a jamais fumé et toujours fait du sport, qu’un arrêt cardiaque peut toucher tout le monde, même les personnes ayant une bonne hygiène de vie.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés