webleads-tracker

Habituellement, la Croix-Blanche de Seine-Maritime est spécialisée dans le secourisme. A ce titre, elle propose des formations aux premiers secours (PSC1), au sauvetage secourisme du travail (SST) et des initiations aux gestes qui sauvent notamment, et participe à des missions de sécurité civile. Mais depuis le 17 mars 2020, date de l’entrée en vigueur du confinement en France, ses activités ont été suspendues. En effet, les événements auxquels elle participe habituellement ayant été annulés, voire reportés, les formations ne pouvant plus être organisées, l’association n’avait pas la possibilité de poursuivre ses missions. Mais elle a eu une (bonne) idée : aider d’autres associations normandes.

Des bénévoles motivés et mobilisés malgré le confinement

La Croix-Blanche 76 a été fondée en 1892 et est installée à Fontaine-la-Mallet, près du Havre. Très présente et active dans le département de la Seine-Maritime, elle a dû mettre de côté ses activités depuis le début du confinement. Mais cela n’a pas atténué la mobilisation de ses secouristes bénévoles. Bien au contraire. Ces derniers ont voulu continuer à être utiles aux citoyens. C’est pourquoi ils ont proposé leur aide à d’autres organismes. Par exemple, ils ont effectué des livraisons de colis alimentaires pour le Centre communal d’action sociale (le CCAS) du Havre. Ils ont également assisté les Restos du Cœur, en préparant et en livrant des colis. Ils ont aidé des particuliers en leur faisant des courses et des pharmaciens en assurant des livraisons de médicaments. Un bel élan de solidarité donc, parmi tant d’autres ayant eu lieu dans toute la France.

Une aide appréciée par les autres associations

Cela fait plusieurs semaines que les activités des bénévoles de la Croix-Blanche ont évolué. Et ils sont prêts à continuer jusqu’à ce qu’ils puissent recommencer les formations aux premiers secours, et reprendre leurs missions de secourisme lors des manifestations. Par conséquent, la fin du confinement ne signifie pas forcément la reprise de leurs activités traditionnelles. En attendant, pour les associations avec lesquelles ils collaborent, leur aide est précieuse. Elle leur permet d’assister les plus fragiles, les plus démunis qui ont souffert (et souffrent encore) du confinement. Et ils ne sont pas les seuls à avoir pris une telle initiative. Cela nous prouve, qu’en temps de crise, la solidarité et la générosité sont toujours d’actualité. Et c’est vraiment une bonne nouvelle !

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés