webleads-tracker

Aujourd’hui, ce n’est plus un secret : faire régulièrement de l’exercice permet de rester en bonne santé. Et désormais, on sait aussi qu’après avoir eu un infarctus, il ne faut surtout pas arrêter mais au contraire, en faire davantage. C’est en tout cas ce que révèlent des chercheurs de l’École suédoise des sciences du sport et de la santé de Stockholm. En effet, selon leur étude, reprendre une activité physique dans l’année qui suit un incident cardiaque diminuerait le risque de mortalité de moitié. Les chercheurs expliquent donc qu’il est essentiel pour les victimes de pratiquer un sport d’intensité faible à modérée pour prolonger leur durée de vie.

Les bienfaits du sport révélés par une étude suédoise

Pour réaliser cette étude, les chercheurs ont suivi 22 227 patients suédois ayant eu une crise cardiaque entre 2005 et 2013. Tous devaient préciser leur niveau d’activité physique entre 6 à 10 semaines, puis 12 mois après leur infarctus du myocarde. Sachant que la durée d’entraînement était de 30 minutes au minium. En fonction de leurs réponses, ils étaient considérés comme inactifs, ayant une activité physique réduite, accrue ou constamment actifs. Ensuite, les chercheurs ont analysé le lien entre ces catégories et le risque de décès, en tenant compte également de plusieurs facteurs (âge, tabagisme et facteurs cliniques). Et les résultats sont les suivants : les participants ayant une activité physique de manière réduite ont un risque de décès inférieur de 37% aux sédentaires inactifs. Pour ceux ayant une pratique accrue du sport, ce taux passe à 51% contre 59% pour les individus constamment actifs. Dès lors, les chercheurs indiquent que « les patients peuvent réduire leur risque de décès en devenant physiquement actifs après une crise cardiaque ».

Avoir une activité physique, une habitude qu’il faut absolument adopter !

Les résultats de cette étude prouvent qu’il est donc important de rester actif, même après un infarctus du myocarde. Bien sûr, il faut y aller à son rythme et reprendre doucement. L’objectif n’est pas de battre un record. Suite à leur enquête, les chercheurs conseillent de recommencer le sport 6 à 10 semaines après la crise cardiaque pour avoir des effets bénéfiques. Et idéalement, il faudrait continuer et rester durablement actif physiquement. Ils précisent également que « faire de l’exercice deux fois ou plus par semaine devrait être automatiquement recommandé pour ces patients ». En revanche, aucune information n’est donnée quant aux exercices à privilégier. Pour cela, une nouvelle enquête serait nécessaire. Ainsi, cela permettrait de fournir des conseils plus précis aux patients. Mais une chose est certaine, faire du sport améliore la performance du myocarde.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés