webleads-tracker

Fin novembre 2022, Yoann, un père de famille âgé de 46 ans a fait un arrêt cardiaque pendant sa séance de sport dans un parc à Pacé, près de Rennes. Inconscient durant 10 minutes, il a été rapidement pris en charge par plusieurs personnes dont ses deux amis qui couraient avec lui. Grâce à cette chaîne de solidarité, il est en vie et ne garde pas de séquelles de cet accident. Pour remercier les gens qui lui sont venus en aide ce jour-là, une réunion était organisée début janvier 2023 avec le maire de Pacé. Ainsi, le quadragénaire, qui était venu avec sa femme et son fils, a pu échanger avec eux et tous se sont remémoré les faits avec une grande émotion.

Un accident survenu pendant une séance de sport habituelle

En bonne santé et habitué à faire du sport, Yoann était parti courir avec deux amis le dimanche 20 novembre 2022 à Pacé. Au programme, 10 km. Tout se déroulait normalement mais peu avant le 9ème kilomètre, il a ressenti une gêne dans la poitrine et a eu la tête qui tournait. Il a donc envisagé de s’arrêter et de laisser ses amis poursuivre la séance, mais eux voulaient terminer avec lui. Malheureusement, quelques secondes plus tard, l’homme de 46 ans tombait par terre et perdait connaissance. Paniqués, ses deux copains ont immédiatement réagi. L’un d’eux, qui n’a jamais été formé aux gestes qui sauvent, a essayé de lui faire un massage cardiaque et a appelé les secours afin d’être guidé dans ses mouvements. Pendant ce temps, l’autre coureur était parti à la recherche d’un défibrillateur. Sur son chemin, il a croisé 4 hommes qui jouaient au foot et s’avéraient être des gendarmes en entraînement, qui savaient où l’appareil était localisé. Ils sont donc allés le chercher avant de rejoindre la victime, toujours en arrêt cardiaque. Au même instant, les pompiers sont arrivés sur place, ont repris le massage cardiaque et utilisé le défibrillateur. Finalement, au bout de 11 minutes, l’homme de 46 ans s’est réveillé en disant, comme l’ont raconté les pompiers à actu Rennes, qu’il n’était pas en forme et se sentait fatigué.

Les bons gestes et réflexes adoptés par les témoins de la scène

Lorsque le quadragénaire a été installé dans l’ambulance, il était selon le médecin du SMUR tiré d’affaire. Il a ensuite été transporté à l’hôpital où il est resté pendant une semaine. Puis, ont suivi 3 semaines de rééducation. Aujourd’hui, il va bien et a repris en douceur le sport. Conscient de la gravité de son accident et de la chaîne de solidarité qui lui a sauvé la vie, il a décidé de suivre une formation aux premiers secours. Pour lui, « apprendre ce geste civique devrait être obligatoire ». Une décision également prise par sa femme et ses deux amis qui couraient avec lui le 20 novembre dernier, et qui ont été marqués – à juste titre – par cet événement.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés