webleads-tracker

La fin de l’école approche à grands pas et pour de nombreux bambins, cela signifie des vacances chez les grands-parents. Des moments de détente, d’échange et d’amusement en perspective. Mais pour les grands-pères et les grands-mères, cela peut être aussi une cause d’inquiétude. En effet, garder les petits-enfants est une responsabilité et ils sont nombreux à vouloir suivre une formation aux premiers secours pour savoir quels gestes effectuer en cas de souci. Par exemple, à Lorient, une séance d’initiation de 2h a été organisée par une mutuelle et un formateur au sein de l’Unité d’intervention d’assistance et de premiers secours (UIAPS), à destination des grands-parents. Les participants étaient une dizaine et sont tous repartis très satisfaits.

Suivre une formation d’initiation au secours pédiatrique

Comme l’explique le formateur au sein de l’UIAPS, les papis et mamies « ont été parents et savent s’occuper des enfants. Mais quand on devient grands-parents, la responsabilité est différente, et ils sont souvent peur de mal faire ». Grâce à cette formation, ils ont pu se rassurer en apprenant les gestes des premiers secours. La théorie et la pratique ont été abordées et à la fin de la séance, les participants sont rentrés chez eux avec une attestation de participation à la formation. Pour eux, ce fût très enrichissant et cela leur permet d’envisager la garde de leurs petits-enfants plus sereinement.

Savoir comment réagir en cas de besoin et quels gestes réaliser

Cette séance d’initiation au secours pédiatrique est une bonne idée qu’il faudrait développer dans toute la France, d’autant que la demande est élevée de la part des grands-parents. De même, ce type de formation est aussi un moyen utile de lutter contre les remèdes de grands-mères dont il faut parfois se méfier. Si certains peuvent être appliqués, d’autres doivent être évités. Et comme le rappelait le formateur à Lorient, les premiers gestes à adopter sont de protéger la victime, la mettre en position de repos et appeler le 15 en indiquant sa localisation. De même, durant cette séance, des démonstrations ont eu lieu. Ainsi, les participants ont appris à réaliser la manœuvre de Heimlich, à mettre un enfant en position latérale de sécurité, à réaliser un massage cardiaque, à faire du bouche-à-bouche ou encore, à utiliser un défibrillateur.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés