webleads-tracker

Le 15 mai, Maud et Mélanie ont quitté l’Amérique du Sud pour rejoindre la nouvelle destination de leur projet, à savoir l’Alaska. Le dépaysement est donc garanti pour nos deux aventurières, d’autant que cette lointaine contrée les fait rêver depuis des années. Après de nombreux vols et escales, elles ont enfin atterri à Anchorage, la plus grande ville d’Alaska … qui est pourtant peu peuplée, surtout lorsqu’on la compare avec d’autres villes américaines. Mais cela ne leur déplaît pas forcément. En fait, le plus déstabilisant pour nos deux Valis’Help fut de s’habituer à la longue durée des journées. En effet, à cette période, le jour se lève à 4h45 et ne faiblit pas avant minuit. Il leur a donc fallu un peu de temps pour habituer leur organisme à vivre et dormir en pleine lumière, et pour se remettre du décalage horaire. Heureusement, leur adaptabilité à toute épreuve leur a permis de trouver leur rythme. Et pour bien commencer cette nouvelle page de l’histoire des Valis’Help, elles ont décidé de renouveler une expérience qu’elles ont beaucoup aimée lors de leur escale en Nouvelle-Zélande : l’achat d’un van. Véhicule pour lequel elles n’ont pas encore trouvé de surnom, alors si vous avez des idées, n’hésitez pas !

Le van, leur meilleur compagnon de route pour se déplacer dans ce vaste Etat américain

Les filles ayant prévu de traverser l’Alaska pour rejoindre le Canada, et plus précisément Montréal le 15 août, elles ont préféré acheter un nouveau van pour se déplacer plus facilement. Cette fois, il leur a fallu 5 jours pour trouver la perle rare. Quelques aménagements et réparations ont été nécessaires avant qu’elles puissent reprendre la route en direction du sud de l’Alaska. Leur objectif : atteindre les côtes qui plongent dans le Golfe de l’Alaska.
Pendant leur quête du van parfait, elles ont fait du couchsurfing, c’est-à-dire qu’elles ont dormi chez l’habitant. Un bon moyen de rencontrer la population. D’ailleurs, elles ont fait la connaissance d’un couple très généreux et exceptionnel chez qui elles ont passé de très agréables moments. Au programme : sport et dégustation de spécialités locales telles que des pizzas maison et des pancakes au beurre de cacahuètes. Autrement dit, elles se sont régalées !

Des premiers jours marqués par de belles rencontres et la recherche d’interventions

Après avoir dormi chez ce couple d’américains, elles sont parties vers le sud, avec un premier arrêt à Seward où elles ont rencontré les pompiers locaux. Elles ont été accueillies par le chef de la caserne et le pompier élu « pompier du mois », qui leur ont fait visiter la ville. Ce fut aussi l’occasion de partager leurs connaissances. Ainsi, elles ont appris que la caserne comptait des sapeurs-pompiers volontaires et professionnels, et que le système était assez similaire à celui de la France car ils interviennent pour porter secours et sur des incidents. Et ce moment d’échange riche en émotions s’est terminé par la remise d’un badge et d’une médaille de la caserne. Nos deux Valis’Help étaient aux anges !
Ensuite, elles ont profité de leur présence dans la ville pour se rendre dans les écoles. Malheureusement, le timing n’était pas le bon car là-bas, les vacances d’été ont commencé. Elles doivent donc attendre la reprise des cours d’été pour pouvoir programmer des interventions. Pour cela, elles ont contacté par mail des camps de vacances, les fameux « Summer School » et attendent donc des réponses pour savoir si elles pourront enseigner aux enfants alaskiens les gestes qui sauvent. Nous croisons les doigts pour elles !
En attendant, elles sont reparties sur les routes pour arriver à Homer sous un superbe soleil et un paysage époustouflant : des montages à perte de vue et une eau bleue limpide où se reflètent les sommets les plus ardus de la région.
Puis, après avoir passé une nuit dans leur van, elles sont allées faire des provisions au marché local – sous la pluie – où elles ont pu rencontrer quelques habitants. De même, elles sont aussi allées voir les pompiers car elles avaient un message à leur passer de la part de la caserne de Seward. Le message étant qu’ils étaient des losers car ils avaient des camions verts ! Une ambiance de bonne camaraderie ! Mélanie et Maud ont donc pu rencontrer un professionnel et échanger avec lui. Et une fois de plus, elles ont eu un petit cadeau : un badge de la compagnie. Elles commencent vraiment à avoir une belle collection ! Elles se demandent même si elles ne devraient pas ouvrir un musée quand elles seront de retour en France.
La météo n’étant pas au beau fixe dans cette partie de l’Alaska, elles ont rebroussé chemin vers le nord et le parc de Denali. Prochaine étape de leur aventure : le territoire du Yukon dans le nord-ouest du Canada. C’est donc là que nous les retrouverons dans deux semaines pour prendre de leurs nouvelles.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés