webleads-tracker

Il y a une dizaine de jours, nous vous racontions l’arrivée de Maud et Mélanie des Valis’Help au Chili, première étape de leur aventure en Amérique du Sud (qui durera 3 mois et demi). Aujourd’hui, nous les retrouvons entre deux pays, le Chili toujours et l’Argentine. Toujours en attente de la rentrée, qui aura lieu ce mercredi 6 mars dans les écoles argentines, les filles ont continué leur périple et ont rencontré de nouveaux sapeurs-pompiers professionnels. Et cette semaine, nous vous proposons aussi d’en savoir plus sur Maud grâce à un portrait réalisé par Mélanie, qui la connaît bien et qui est ravie de nous présenter son amie.

La suite de leurs aventures depuis notre dernier article

Depuis leur arrivée, nos deux aventurières se déplacent vers le Sud. Elles sont actuellement en Patagonie. Et en un mois, elles ont eu le droit aux quatre saisons tant la météo a été changeante. Mais cela ne les décourage pas et elles arrivent toujours à affronter les éléments avec leur bonne humeur ! En ce moment, elles se trouvent à El Chalten, la capitale nationale du trekking. Elles ont donc profité de leurs derniers jours de « détente » avant la rentrée pour faire un trek de 4 jours, celui du Huemul, à savoir 60 km à traverser d’immenses (et superbes) glaciers, des rivières … et à subir les assauts du froid et du vent ! Elles ont également testé la tyrolienne durant ce trek réalisé en autonomie complète. Et pour se revigorer (le corps et l’esprit), elles n’ont pas hésité à se baigner dans les icebergs.

Elles ont aussi pu contempler de plus près le Fitz Roy, une montagne qui s’élève à 3405 mètres d’altitude. A El Chalten, elles ont rencontré des pompiers argentins, dont Victor – sergent – et Nicolas, conducteur. Dans la ville, ils sont 11 sapeurs-pompiers professionnels, qui sont aussi policiers et donc autorisés à porter une arme, et effectuent des gardes de 24h par équipe de 3. Ils possèdent deux engins : le premier les accompagne lors des accidents de la route et pour l’abordage lors de premiers secours et des immobilisations ; le second est un fourgon incendie. Mais la caserne dispose de peu de moyens financiers et ses engins sont assez vieux. A titre d’exemple, le véhicule d’intervention pour les incendies date de 1974 …

Mélanie dresse pour nous le portrait Maud !

Pour Maud et Mélanie, cette aventure est avant tout humaine et destinée à enseigner les gestes des premiers secours aux enfants. Mais c’est aussi un projet qui lie deux amies, qui se connaissent depuis de nombreuses années. D’où leur idée de dresser chacune le portrait de l’autre pour que nous puissions mieux les connaître. Et c’est Mélanie qui ouvre le bal en nous décrivant Maud.
Si les deux filles sont amies depuis une quinzaine d’années, cette aventure leur permet de se découvrir sous un nouvel angle. Alors selon Mélanie, Maud, deux fois 12 ans d’âge est le bon cru parfait pour ce projet. Tout d’abord, parce que son amie, née à Montbrison en terre de fourme forézienne, est plutôt sportive. D’ailleurs elle a poussé en altitude, dans les monts du Forez au cœur de la belle station de Chalmazel où tout se passe en parallèle sur les skis ! Et pour Maud, cette activité sera plus qu’une passion puisqu’elle l’a emmenée sur les bancs de la compétition en ski alpin où elle a décroché de nombreuses médailles. Partie faire ses études à Saint-Etienne pour devenir professeur de sport adapté, elle n’a pas hésité à aller au Québec pour réaliser sa dernière année.
Ensuite, elle est une véritable boule d’énergie et se passionne autant pour la nature que le sport et l’entraide. C’est pourquoi elle n’a pas hésité à s’engager aux côtés des pisteurs secouristes et à rejoindre les sapeurs-pompiers volontaires. Autant d’activités dans lesquelles elle s’engage pleinement.
Puis, elle aime se lever tôt (à l’aube selon Mélanie) et prendre les choses en main pour concrétiser le quotidien, ce qui leur est très utile depuis leur départ ! Elle apprécie également les moments simples et cherchent toujours à faire plaisir.
Enfin, malgré de nombreuses qualités, elle a tout de même quelques faiblesses que Mélanie nous dévoile : le chocolat noir à 70% (minimum !), le café et le pâté aux pommes. Nous savons quoi lui offrir à son retour !

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés