webleads-tracker

Mi-novembre, nous vous expliquions que Maud et Mélanie, les deux créatrices de l’association Les Valis’Help, passaient leurs derniers jours en Mongolie. Deux semaines après, l’heure est venue de dresser leur bilan sur ce mois passé en Mongolie et de découvrir leurs premiers pas aux Philippines, 2ème destination de leur aventure extraordinaire. Un pays assez différent du premier où elles sont intervenues, notamment au niveau du climat et de la culture, mais qui leur permet de poursuivre leur projet, de partir à la rencontre des populations et d’apprendre aux plus jeunes à réaliser les gestes de secourisme.

Bilan de Maud et Mélanie de leurs actions en Mongolie

De leurs quelques semaines en terre mongole, nos deux aventurières retiennent de nombreuses choses dont une culture nomade très authentique où la famille est au cœur des relations. Se déplaçant 2 à 4 fois par an, les nomades vivent dans des yourtes et avec l’essentiel. Elles ont aussi été frappées par la diversité incroyable des paysages et de l’environnement d’autant que les contrées sont beaucoup plus vastes qu’en France. Parfois, elles avaient l’impression de vivre sur la lune.
En Mongolie, le climat a été assez rude, heureusement la convivialité et l’accueil du peuple mongol les ont réchauffées. De même, elles n’oublieront pas l’énergie des enfants, qui les ont toujours reçues chaleureusement dans les écoles. Au cours de leur séjour, elles ont pu se rendre dans 3 écoles pour sensibiliser les élèves aux gestes des premiers secours et les enseigner, et visiter 3 casernes de pompiers. Enfin, l’absence de réseau internet ou de téléphonie, d’eau et d’électricité leur a permis de se reconnecter avec d’autres choses. Un retour à la nature, aux échanges, aux petits bonheurs du quotidien.

L’arrivée aux Philippines et les premiers jours sur place

Après un climat très dur en Mongolie (-25 degrés avec un temps très sec), Maud et Mélanie ont connu un climat plus humide et bien plus chaud, puisqu’il faisait plus de 30°C à leur arrivée à Manille, la capitale des Philippines ! Elles y sont restées 48h, le temps de mettre au point leur organisation pour parcourir le pays qui compte plus de … 7000 îles ! Elles ont aussi pu rencontrer les pompiers de la caserne de Muntinlupa où elles ont été chaleureusement accueillies par des femmes pompiers et ont pu découvrir leur véhicule de secours amphibie.

Puis, elles ont rejoint le Nord de Luzon et plus précisément le village de Banaue. Durant trois jours, elles ont réalisé un trek à travers les rizières, avec une halte au village assez retiré de Cambulo où elles ont initié aux gestes qui sauvent durant deux heures les enfants de l’école, qui étaient très intrigués. Pour cela, elles ont utilisé leur matériel dont le mannequin fourni par Defibril. Cette séance d’initiation a été aussi très enrichissante pour Maud et Mélanie, qui ont appris comment les services d’urgence était alertés … sans numéro d’urgence direct ! Leur deuxième étape a eu lieu à Batad, un village suspendu dans les rizières. Elles ont pu enseigner les gestes de secourisme à 130 élèves de 6 à 12 ans. Pour le dernier jour de leur trek, elles ont visité avec leur guide l’office de sauvetage dont il membre, et qui possède du matériel d’évacuation pour faire face aux nombreux typhons et coulées de boues dévastatrices. A leur retour à Banaue, elles en ont profité pour rencontrer les pompiers locaux et le « bureau municipal de réduction et de gestion des risques liés aux catastrophes naturelles ».
Après ces quelques jours dans le Nord, elles ont pris la direction du Sud. Et surtout, elles ont découvert un pays qui sait s’adapter quelles que soient les conditions et qui sait faire beaucoup avec peu de choses. Nous les retrouverons dans deux semaines pour en savoir plus sur la suite de leurs actions aux Philippines.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés