webleads-tracker

Le chocolat fait partie des gourmandises préférées des enfants et des adultes. On aime en manger à n’importe quel âge et sous des formes très variées. Néanmoins, comme tout aliment, il doit être consommé avec modération. Et si ses bénéfices sur le moral sont prouvés depuis longtemps, une récente étude – dont les résultats ont été publiés le 22 juillet 2020 dans la revue de la Société européenne de cardiologie – nous apprend qu’il aurait également des effets positifs sur la santé cardiovasculaire. A l’origine de cette dernière, on retrouve des chercheurs du Baylor College of Medicine à Houston (Etats-Unis), qui affirment que le chocolat aiderait à préserver les vaisseaux sanguins du cœur. Une autre bonne raison de craquer pour cette petite douceur ?

En manger une fois par semaine pour réduire le risque de développer une maladie cardiaque

Lors de leur travail, les chercheurs ont analysé les résultats de plusieurs enquêtes menées au cours des cinq dernières décennies. Leurs recherches se fondaient sur le lien entre la consommation de chocolat et la maladie coronarienne. Au total, ils ont travaillé sur 6 études et les habitudes de consommation de 336 289 personnes. Sur ces dernières, au bout de 9 ans, 14 043 avaient développé une maladie du cœur et 4 667 avaient été victimes d’une crise cardiaque. En examinant ces données, les scientifiques ont constaté que le chocolat permettrait de garder les artères coronaires en bonne santé. En fait, en manger plus d’une fois par semaine diminuerait de 8% le risque d’avoir une maladie coronarienne par rapport à une consommation moins importante. En cause, la forte présence de molécules anti-oxydantes dans cet aliment.

Une gourmandise à s’offrir sans excès pour profiter de ses bienfaits

Dans le chocolat, on trouve des nutriments sains pour le cœur, comme l’explique le Dr Chayakrit Krittanawong qui a dirigé cette étude. Il contient notamment des flavonoïdes, des méthylxanthines, des polyphénols et « de l’acide stéarique qui peuvent réduire l’inflammation et augmenter le « bon » cholestérol (lipoprotéine de haute densité aussi appelé cholestérol HDL) ». Cependant, cette étude ne précise pas quel chocolat serait meilleur pour le cœur, ni en quelle quantité. Pour cela, d’autres recherches doivent être menées. De même, cela ne signifie pas que l’on peut en abuser car il ne faut pas oublier que cette gourmandise reste très calorique. Il faut donc en consommer de manière raisonnable et surtout, privilégier la qualité à la quantité.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés