webleads-tracker

Installer au moins un défibrillateur dans chaque commune peut permettre de sauver des vies. Mais encore faut-il que les citoyens sachent s’en servir. C’est pourquoi, la présidente de l’association « Agir Autrement Aujourd’hui -3A » et habitante de la commune de Laroque-des-Albères dans les Pyrénées-Orientales, Dominique Lopez, a décidé de créer une opération baptisée « Citoyen secours ». Et le but est simple : mettre en place un nouveau maillon dans les chaînes de secours en misant sur l’aide de proximité, en attendant l’arrivée des secours. Pour cela, deux grandes actions ont été définies : apprendre à se servir d’un DAE et suivre une formation pour savoir répondre correctement aux questions du SAMU ; coller un autocollant sur les boîtes aux lettres ou voitures des habitants volontaires et formés pour identifier aisément et rapidement les citoyens de secours de proximité.

Savoir bien utiliser un appareil de défibrillation cardiaque, l’un des objectifs de cette initiative

Avec cette opération, les habitants peuvent se former à l’utilisation d’un DAE, ce qui est une très bonne idée quand on sait qu’en France, 40 000 à 60 000 décès sont causés chaque année par des arrêts cardiaques. D’autant que cet appareil est simple d’utilisation et si on s’en sert dans les 5 minutes qui suivent l’arrêt cardio-respiratoire, les chances de survie des victimes augmentent. Ainsi, du 17 au 24 juin 2018, des formations gratuites ont été organisées en partenariat avec l’association Sauv (à l’origine de l’application Sauv Life) dans plusieurs communes et s’adressaient aux adultes et jeunes de plus de 16 ans (à condition que ces derniers soient accompagnés).

Créer un réseau facile à identifier, une excellente idée !

Apprendre à utiliser cet appareil n’est pas l’unique objectif de cette opération. Dominique Lopez souhaite aussi référencer les citoyens secours dans l’application Sauv Life. Pour cela, elle a noué un partenariat avec l’association Sauv et le SAMU 66 a découvert et appris à utiliser cette application. Et pour identifier les citoyens secours, l’association 3A propose aussi un autocollant, qu’il faut simplement mettre sur sa boîte aux lettres ou sur sa voiture, à condition bien sûr d’avoir suivi auparavant une formation. Grâce à ce sticker, ils peuvent être localisés facilement pour être alertés en cas de besoin et intervenir à proximité de chez eux ou du lieu où ils se trouvent (s’ils sont en voiture), en attendant que les services d’urgences arrivent. Un beau projet qui permet d’apprendre à toute personne les gestes qui sauvent et donc, de pouvoir venir aide à une victime en cas d’urgence.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés