webleads-tracker

En Belgique, plus de 10 000 personnes meurent chaque année d’un arrêt cardiaque selon la Ligue Cardiologique belge. Seule une victime sur 10 survit – ce qui est peu – car les chances de rester en vie diminuent d’environ 10% par minute sans massage cardiaque. Face à ce constat, le pays a fait de l’installation de défibrillateurs dans les lieux publics l’une de ses priorités. Ainsi, en juin 2021, on en dénombrait 17 000 répartis sur tout le territoire belge, qui ont été répertoriés dans l’application Reanim, créée à l’initiative de la Ligue Cardiologique belge. De même, certaines communes choisissent avec soin les emplacements de leurs appareils, comme Plombières, dans la province de Liège, qui les a installés à l’extérieur des églises.

Equiper l’espace public de défibrillateurs pour sauver plus de vies

Récemment, la commune belge de Plombières a acquis 8 défibrillateurs portables qu’elle a mis à la disposition de tous dans chacun de ses villages. Et pour garantir leur localisation simple et rapide, elle a décidé de les installer sur les murs des églises ou chapelles. Un choix stratégique puisque ces édifices sont visibles de loin et souvent situés au cœur des villages. Disponibles en permanence, ils sont faciles à faire fonctionner et s’ils sont utilisés dans les 3 premières minutes d’un arrêt cardiaque, les chances de survie des victimes augmentent et peuvent atteindre 75%, comme l’indiquait la Ligue Cardiologique belge à la RTBF (Radio-télévision belge de la Communauté française).

Des formations pour apprendre les premiers secours aux habitants

Outre l’installation de ces 8 défibrillateurs, la commune de Plombières en Belgique propose à sa population des formations à la réanimation. Les séances sont organisées en collaboration avec des pompiers afin d’apprendre aux participants à avoir les bons gestes face à une victime d’arrêt cardiaque. Des démonstrations sont également prévues pour qu’ils se familiarisent avec le fonctionnement de cet appareil et n’aient pas peur de s’en servir si un jour, ils doivent le faire. Des formations similaires sont aussi mises en place à Liège. D’ailleurs, en 5 ans, la ville a formé environ 20 000 personnes et équipé son espace public de 20 défibrillateurs.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés