webleads-tracker

Lorsqu’un individu est victime d’un arrêt cardiaque, il faut pratiquer un massage immédiatement. S’il n’y a pas de défibrillateur à proximité, il doit être exécuté manuellement. Or, en France, toute la population n’est (malheureusement) pas formée à ce geste qui peut sauver des vies. Pourtant, il existe de nombreuses formations organisées sur l’ensemble du territoire et qui sont accessibles aux petits comme aux grands. Et lors de ces stages, pour aider les personnes réalisant un massage, les organismes et secouristes conseillent de garder en tête certaines chansons pour trouver la bonne cadence, comme Staying Alive des Bee-Gees et Get Lucky des Daft Punk. Et samedi 2 juin 2018, des chercheurs espagnols ont prouvé qu’une autre musique était aussi efficace.

Un célèbre tube des années 90 que nous connaissons tous (ou presque)

Dans les 90’s, une chanson sortie en 1993 du groupe Los del Río a été sur toutes les bouches, diffusée très souvent à la radio, à la télé et dans toutes les boîtes de nuit. Son rythme et surtout, sa chorégraphie étaient connus de tout le monde … Si on vous dit La Macarena, cela vous évoque des souvenirs ? Et bien selon des chercheurs espagnols, elle donne le bon tempo pour pratiquer un massage cardiaque, à savoir 100 à 120 compressions par minute ! Dans le cadre de leur étude, ils ont recruté 164 étudiants en médecine qui ont joué le rôle des cobayes. Ils ont été séparés en 3 groupes et devaient tous accomplir ce geste d’urgence sur des mannequins pendant 2 minutes. La vitesse de leurs actes était surveillée durant ce laps de temps et si le premier groupe n’avait aucune aide, le deuxième a pu s’appuyer sur un métronome (via une application de téléphone) et le troisième devait se rappeler le rythme de La Macarena.

Le rythme, un point important quand on pratique un massage

Les résultats de cette étude montrent à quel point il est essentiel de trouver le bon rythme. En effet, les étudiants ayant dû se souvenir de La Macarena s’en sont bien sortis, avec un taux de réussite à 74%. Mais le meilleur résultat vient de ceux qui utilisaient un métronome (91%). Néanmoins, comme nous n’en avons pas tous sous la main lorsque nous devons réaliser ce geste, garder cette chanson en tête en cas d’une réanimation permet d’avoir la cadence qu’il faut. Les chercheurs expliquent qu’elle améliore « la qualité des compressions thoraciques » et qu’elle permet de démarrer plus vite. Bien sûr, connaître cette chanson ne suffit pas, il faut avoir appris ce geste et donc, suivi une formation.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés