webleads-tracker

 

Les 11 et 18 avril 2019, les étudiants en médecine de l’Université de Bordeaux organisaient de rapides séances d’initiation aux premiers secours. Baptisée « Choquez-nous », cette opération de sensibilisation se déroulait durant 3 heures, deux jeudis de suite, dans le hall de l’administration de Bordeaux Montaigne. L’objectif était d’apprendre aux participants, en 15 minutes, à utiliser un défibrillateur et à réaliser un massage cardiaque. Des gestes enseignés gratuitement par les étudiants et qui peuvent sauver des vies. Bien sûr, ces courtes séances ne remplacent pas une formation mais elles peuvent donner envie d’en suivre une. Et surtout, elles permettent de combattre des idées reçues et de lutter contre la peur d’agir des gens.

Des initiations rapides et gratuites pour se former aux premiers secours

Avec ces séances, les étudiants bordelais veulent rassurer les gens, leur montrer que tout le monde peut aider, soit en réalisant un massage cardiaque, soit en allant chercher un défibrillateur ou tout simplement, en appelant les secours. D’autant que dans la plupart des cas, les étudiants constatent que les participants savent déjà comment faire, mais ils n’osent pas, de peur de faire mal ou de casser des côtes. Or mieux vaut essayer plutôt que de ne rien faire, surtout quand on sait qu’en France, environ 150 arrêts cardiaques surviennent chaque jour, avec un taux de survie de 3 à 5 % … alors qu’il est de 30% dans les pays du Nord de l’Europe ! Durant ces initiations, les apprentis médecins expliquent donc comment réaliser un massage cardiaque, quels gestes et rythme adopter et également, comment se servir d’un défibrillateur.

Une opération de sensibilisation déjà mise en place en 2018

En 15 minutes, les étudiants de l’Université de Bordeaux prouvent donc qu’il est possible d’apprendre à faire face à un arrêt cardiaque. Ils donnent les clés pour avoir confiance en soi et savoir réagir. Et ce n’est pas la première fois qu’une telle opération est organisée. C’était déjà le cas en 2018 où ils avaient donné rendez-vous à la population place Pey Berland un samedi. Ce jour-là, ils étaient 120 et se servaient de kits de survie détaillant les étapes à suivre pour réanimer un individu en arrêt cardiaque. Kits qui étaient également de la partie en 2019 et qui aident, notamment, à savoir où positionner les électrodes du défibrillateur. Une manière simple (qui fonctionne !) d’apprendre les gestes qui sauvent en résumé.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés