webleads-tracker

Début janvier, 60 habitants de Trois-Sauts, un village de Guyane française situé près de la frontière avec le Brésil, ont participé à une formation aux premiers secours. Animée par la Croix Blanche, une association agréée de sécurité civile, elle a été mise en place afin de répondre à la demande des chefs coutumiers et des soignants. Pendant une demi-journée, les participants ont appris à adopter les bons réflexes dans différentes situations, dont certaines sont spécifiques à leur lieu de vie. Ainsi, parmi les cas évoqués, il y avait par exemple une victime de morsure de serpent et un enfant qui s’étouffe avec une graine de wassaï (une petite baie qui est le fruit d’un palmier d’Amérique du Sud).

Une formation dispensée par la Croix Blanche

Cette action s’inscrit dans le cadre « du plan en faveur du mieux-être et de la santé globale des habitants de l’intérieur » de l’Agence Régionale de Santé (ARS) de Guyane. Elle a donc financé cette formation et en a confié l’organisation à la Croix Blanche. Pour répondre au mieux aux attentes des habitants, le programme a été adapté à leur quotidien. Ainsi, plusieurs exercices pratiques ont été personnalisés en tenant compte des situations auxquelles les 60 participants sont régulièrement confrontés. Arrêt cardiaque, noyade, tentative de suicide, étouffement, brûlure… désormais, les 60 habitants de Trois-Sauts connaissent les gestes à réaliser pour secourir des victimes.

Un plan dédié au « mieux-être des habitants »

Le « plan en faveur du mieux-être et de la santé globale des habitants de l’intérieur » remplace le programme « Bien-être des populations de l’intérieur de Guyane ». Il comporte plusieurs objectifs pour la période allant de 2023 à 2026 dont le renforcement de la présence de l’ARS en Guyane française, un accès plus simplifié aux financements pour les petits projets locaux « visant à valoriser et transmettre les connaissances des habitants » et l’organisation de formations aux premiers secours, à l’instar de celle proposée début janvier aux habitants du village de Trois-Sauts. A terme, les objectifs sont d’améliorer le bien-être de la population, de réduire le taux de suicide des jeunes amérindiens et de permettre aux citoyens de faire face à des situations d’urgence en attendant l’arrivée des secours.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés