webleads-tracker

En cette mi-mars (presque fin mars d’ailleurs), nous retrouvons nos deux aventurières en pleine forme et ravies d’avoir pu recommencer leurs actions auprès des enfants. Elles ont entamé le mois de mars en partant à la découverte de la nature et de la beauté de la Patagonie, puis elles sont allées admirer l’incroyable glacier Perito Moreno qui est situé dans le parc national Los Glaciares. Un glacier très impressionnant puisque sa superficie est de 250km2 et dans sa partie la plus profonde, il serait épais de 700 m ! De même, il avance chaque jour de 2 m en moyenne et quand un bloc se détache, le bruit est assourdissant et de belles vagues se créent. Pour l’approcher d’un peu plus près, Maud et Mélanie ont embarqué dans un kayak. Suite à cette superbe découverte, elles n’ont pas résisté à une nouvelle visite de caserne de pompiers. Cette fois, ce fût celle d’El Calafate où elles ont reçu un accueil toujours aussi chaleureux. Sur place, elles ont pu en savoir plus sur les engins spécialisés des pompiers dans les interventions auprès des incidents et accidents routiers. Ensuite, elles sont retournées au Chili, à Puerto Natales plus précisément, où elles sont restées deux nuits dans le parc Torres del Paine. Au programme : des tours de granite, des icebergs bleus, des flamants roses et des guanacos (des animaux apparentés aux lamas). Sans oublier quelques crapahutages à travers les sommets, glaciers et lacs ! Des activités dont nous savons nos baroudeuses friandes !

Déjà d’un mois et demi sur le continent sud-américain

Après avoir passé du temps dans le parc Torres del Paine, Mélanie et Maud ont pris un vol pour rejoindre la Simpson River Valley, dans le Nord de la Patagonie où elles sont restées une semaine. En fait, il y a un mois, elles avaient fait la connaissance de Taylor lorsqu’elles faisaient du stop sur la Carretera Austral et elles ont décidé de lui rendre une petite visite. Une fois arrivées, elles ont pu s’immerger en tant que volontaires au sein de sa famille composée de lui et sa femme, Jen, tous les deux pêcheurs à la mouche professionnels, et de leurs deux enfants, Rueben et Levy. Ainsi, quand les parents partaient dès 8h du matin, les filles s’occupaient des garçons en leur proposant diverses activités. Introduction ludique aux gestes qui sauvent, prévention autour des risques domestiques, promenade dans les champs, au bord de la rivière, préparation de crêpes … des activités variées permettant à Mélanie et Maud de recommencer à apprendre à des enfants les bases du secourisme. Et pour elles, cette semaine a été riche en émotions, en partage authentique … et a été conclue par un asado de Cordero (agneau au barbecue). Quelques jours revigorants avant de repartir sur la route en direction du désert d’Atacama.

Maud nous décrit sa Valisette, Mélanie !

Il y a 15 jours, dans notre précédent article sur les Valis’Help, Mélanie nous dressait le portrait de Maud. Cette fois, c’est au tour de Maud de nous décrire sa co-équipière qui a autant le sens de l’humour que celui de l’Humain.
Née à Saint-Etienne, elle a grandi une dizaine d’années en ville avant de connaître les joies de vivre dans un petit village : celui de Saint-Just-en-Bas en région Auvergne-Rhône-Alpes. Et rapidement, elle est devenue une figure locale.
Aujourd’hui âgée de 24 ans, cette amoureuse des randonnées et des secours à la personne, mêle son travail d’infirmière à sa passion de pompier volontaire. A l’écoute des autres, elle est spontanée et possède un sens du partage très développé, ce qui en fait la compagne idéale pour ce voyage aux quatre coins du monde ! De même, comme l’écrit Maud, Mélanie raffole des émotions fortes et des aventures, et son atout maître est sans aucun doute la communication. Son amour pour les enfants – comme eux, elle aime boire son cacao devant les dessins animés ! – et sa passion de la découverte de nouvelles cultures font aussi partie de son caractère (et qu’elle peut mettre à profit durant ce voyage !). Toujours à 100%, avec un regard rêveur derrière ses lunettes, elle s’émerveille quotidiennement devant tant de choses, même les plus simples. Pour Maud, elle est un ange gardien pendant ce voyage, sa bonne étoile en quelque sorte. D’autant qu’elle voit toujours la vie du bon côté, ce qui n’est pas désagréable.
Et petit conseil, si vous la rencontrez, surtout ne la défiez pas sur une chanson de Bourvil ou une réplique du film Les Visiteurs … elle les connaît par cœur ! Et si l’on en croit sa co-équipière et amie, cette action internationale de sensibilisation et d’apprentissage des gestes des premiers secours n’est qu’un défi parmi d’autres puisqu’elle adore s’en lancer de nouveaux … et elle en aurait déjà un prochain en tête ! Mais pour l’instant, nous n’en saurons pas plus. Il faut bien qu’elles aient encore des secrets pour nous nos deux aventurières !

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés