webleads-tracker

 

Mercredi 17 avril 2019, se déroulait une formation un peu particulière à Toulouse. Organisée par la Croix-Rouge, elle préparait les participants à la menace terroriste, aux violences et au secourisme tactique. Dédiée à un public professionnel, elle était payante et dispensée sur inscription. Également proposée à Montauban, elle se focalise donc sur les gestes qui sauvent et les bons réflexes à adopter en cas d’attentat. Un programme rendu nécessaire par les épisodes dramatiques ayant frappé la France depuis 2015 et par la menace terroriste toujours présente. Mais aussi par l’obligation incombant aux employeurs et organisations professionnelles d’assurer la sécurité des salariés et de protéger leur santé physique et mentale (Art. 4121-1 du Code du travail).

Une formation unique en France élaborée avec des spécialistes du risque terroriste

Il s’agit donc d’un stage inédit, qui vient d’être récemment proposé par la Croix-Rouge et développé par des experts du risque terroriste (anciens policiers et militaires des forces spéciales). Les formateurs sont donc spécialisés dans le secteur de la santé, du droit, de la gestion de crise et de la sûreté, mettant ainsi leur expertise et leurs connaissances à la disposition des participants. Le programme est donc différent d’une formation « classique » aux premiers secours, puisqu’il est adapté à la menace terroriste, aux situations de violence, d’attentat. De même, cette formation s’adresse à des professionnels travaillant dans des établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux, dans les secteurs de l’industrie, du BTP, des services, du commerce. Parmi les personnes concernées par ce stage, il y a bien sûr les journalistes qui sont souvent les premiers sur place lors d’un attentat, mais qui sont encore trop peu formés aux gestes qui sauvent. Et son objectif est de former les participants afin qu’ils sachent réagir face au risque terroriste.

Un stage qui pourrait être généralisé sur l’ensemble du territoire

Durant cette formation, plusieurs points sont évoqués et les principaux gestes de sécurité et de protection à adopter lorsqu’un attentat survient sont enseignés. Les formateurs apprennent notamment aux participants à s’auto-porter secours, à secourir d’autres personnes en tenant compte des blessures (par balle, par explosion, par arme blanche par ex), à évaluer les risques, à se mettre à l’abri, à examiner rapidement une victime, à prendre en charge des troubles respiratoires ou des hémorragies. Pour l’instant, cette formation est proposée à Toulouse et Montauban par la Croix-Rouge. Mais, normalement, elle devrait être prochainement généralisée et proposée dans plusieurs villes françaises. Cette généralisation serait une très bonne nouvelle, car même si seuls les professionnels sont visés, elle permettrait d’apprendre à un plus grand nombre les gestes qui sauvent en cas d’événements violents. D’autant que ce stage ne se focalise pas uniquement sur les attentats. Il traite également des violences qui peuvent survenir lors de manifestations et de rassemblements, comme ceux des Gilets jaunes ayant eu lieu en France ces derniers mois et ayant entraîné plusieurs blessés.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés