webleads-tracker

Et si, dans un futur proche, nos voitures nous aidaient à sauver des vies ? C’est en tout cas le dernier pari du célèbre constructeur automobile suédois, Volvo. En effet, il vient récemment de lancer au Pays-Bas son nouveau projet, « Lifesaver » dont l’objectif est de permettre à ses clients volontaires de porter secours aux personnes victimes d’un arrêt cardiaque. Pour cela, il leur propose de les équiper d’un défibrillateur portatif et de les former aux premiers secours. Une excellente idée donc, qui pourrait contribuer à augmenter le taux de survie suite à un arrêt cardiaque, d’autant qu’elle est plutôt simple à mettre en place.

Un projet baptisé « Lifesaver » ayant pour but de sauver des vies

Le principe de « Lifesaver » repose sur le volontariat. Grâce à un partenariat avec la plateforme nationale d’assistance civile aux Pays-Bas, Heartbeat Now, les propriétaires d’un véhicule Volvo peuvent être enregistrés, s’ils le souhaitent donc, et devenir des bénévoles humanitaires. Un statut qui leur permet de recevoir un défibrillateur portatif, qu’ils devront conserver dans leur voiture. Une formation aux premiers secours leur est également dispensée. Une fois inscrits, les volontaires peuvent être sollicités lorsqu’ils conduisent. Pour cela, en cas d’arrêt cardiaque signalé à proximité de leur emplacement géographique, ils reçoivent une notification les informant de cet accident. Quant au lieu de ce dernier, il est directement enregistré dans le GPS des véhicules.

Une initiative qui pourrait être reprise par d’autres marques et généralisée

Ce projet a d’abord été développé aux Pays-Bas où, en moyenne, les ambulances mettent 9 minutes pour arriver sur les lieux d’un arrêt cardiaque. Avec « Lifesaver », le réseau de clients bénévoles Volvo pourrait aider à sauver des vies en arrivant plus rapidement sur place (en moins de 9 minutes) et en commençant à prodiguer les premiers secours. Si les résultats aux Pays-Bas sont positifs, cela pourrait donner des idées à d’autres constructeurs. Etendre ce dispositif serait un bon moyen pour sauver plus de personnes, tant dans les villes où les embouteillages ralentissent la circulation des ambulances que dans les zones plus isolées, éloignées des centres de secours où il leur faut plus de temps à arriver sur place.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés