webleads-tracker

Les accidents cardiaques peuvent se produire n’importe où et à n’importe quel moment. C’est pour cela qu’il est indispensable d’installer des défibrillateurs en libre accès, tant dans les lieux publics que privés. C’est d’ailleurs une obligation pour de nombreux établissements recevant du public (les ERP), comme le prévoit la loi. Dans les entreprises, les DAE sont également de plus en plus nombreux, bien que leur présence ne soit pas encore généralisée. Et quand ces dispositifs sont installés dans les locaux des sociétés, ils ne servent pas uniquement à sauver la vie des employés. Ils peuvent également aider des personnes extérieures, comme ce fut le cas à Carquefou, dans les Pays de la Loire. Mi-janvier, un homme de 66 ans, victime d’un malaise cardiaque, a été réanimé grâce au défibrillateur d’une entreprise et à l’intervention d’un témoin.

Les premiers soins prodigués rapidement par un témoin de l’accident

Vendredi 17 janvier 2020, aux environs de 9h, un sexagénaire a fait un malaise cardiaque alors qu’il était au volant de sa voiture. Ayant perdu le contrôle de son véhicule, ce dernier est allé percuter un arbre. Sur place, un homme de 38 ans est témoin de l’accident puisqu’il se trouvait en voiture avec un collègue juste derrière le monsieur de 66 ans. Agent de voirie à Nantes Métropole, il intervient régulièrement sur les lieux des accidents de la route. Dès lors, après avoir vu l’automobiliste quitter la route, il s’est immédiatement précipité vers la voiture. L’homme, inconscient, ne réagissait pas. L’agent de voirie, après avoir descendu le siège, a enlevé l’écharpe et la chemise de la victime afin de commencer un massage cardiaque. Entre temps, un salarié de l’entreprise située en face du lieu de l’accident lui a apporté le DAE de sa société. Le massage a duré 15 minutes jusqu’à ce que la victime reprenne connaissance.

Les défibrillateurs, des équipements indispensables dans les entreprises

Lorsque les secours ont emmené l’homme de 66 ans à l’hôpital, il était conscient. Pour les pompiers, c’est dû à l’intervention rapide du témoin et à l’utilisation du défibrillateur. D’ailleurs, suite à cet événement, ils ont souhaité rappeler l’utilité des DAE dans les sociétés en expliquant que « cette intervention est l’occasion de mettre en avant les entreprises qui font le choix d’installer un défibrillateur dans leurs locaux ». Quant au témoin qui a réalisé les premiers secours sur la victime, il a indiqué aux journalistes de France Bleu que s’il n’avait pas suivi une formation aux premiers secours à son travail, il serait « resté bêtement sur place à regarder ».

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés