webleads-tracker

En février 2018, une nouvelle application innovante et destinée à sauver des vies sera lancée dans plusieurs villes de France, Paris, Lille et Lyon. Baptisée « Sauv life », elle est gratuite et simple d’utilisation. Elle se télécharge en quelques clics sur tout téléphone fonctionnant sous Android ou iOS. Très complète, elle utilise la géolocalisation pour trouver des personnes capables de réaliser un massage cardiaque et donc, de porter secours à des victimes d’arrêt du cœur. En fait, elle recense auprès des SAMU des citoyens volontaires, connaissant les gestes des premiers secours et pouvant intervenir.

Son objectif : faire diminuer le nombre de décès suite à un arrêt cardiaque

Cet outil SAUV life a été créé par Lionel Lamhaut, médecin urgentiste du SAMU 75 et développé grâce au soutien de plusieurs partenaires et donateurs. Validé par les professionnels, il doit permettre d’intervenir plus rapidement auprès de victimes d’arrêt cardiaque. En effet, la rapidité est un élément clé pour sauver des vies en cas d’arrêt du cœur car chaque minute compte. Et quand on sait qu’une minute perdue représente 10% des chances de survie en moins, on comprend qu’il est indispensable d’agir vite. D’autant qu’en France, il faut 10 à 13 minutes aux secours pour intervenir en moyenne, réduisant les chances de survie à 5% au maximum. Et comme les malaises cardiaques arrivent n’importe où, n’importe quand et rarement à proximité d’un hôpital, mieux vaut agir immédiatement en attendant l’arrivée des secours. Et si l’utilisation d’un défibrillateur est impossible (s’il n’y a pas de DAE aux alentours par exemple), c’est encore plus vrai car il faut réaliser manuellement un massage cardiaque.

Comment fonctionne cet outil gratuit ?

L’application SAUV life fonctionne donc par géolocalisation. Son principe est simple : toute personne formée aux gestes d’urgence et désirant mettre ses connaissances en pratique et au service des autres la télécharge sur son téléphone. Quand le SAMU reçoit un appel pour un individu en arrêt cardiaque, il déclenche les secours et l’application. Immédiatement, cette dernière géolocalise les volontaires situés à proximité et les alerte. Ensuite, elle les guide vers la victime et si possible, vers un défibrillateur. Puis, jusqu’à l’arrivée des secours, l’application peut organiser une visioconférence avec le SAMU et elle diffuse une vidéo avec les gestes à pratiquer. Les volontaires sont donc soutenus et accompagnés.
Un projet très intéressant, qui est testé à Lille et à Lyon depuis début janvier et qui sera vraiment lancé en février ainsi qu’en Île-de-France. Par la suite, il est prévu de l’étendre à toute la France. Une belle initiative qu’il est judicieux de partager !

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés