webleads-tracker

Il y a quelques semaines, les chercheurs du Rochester Institute of Technology, une université américaine, ont présenté leur dernière innovation. Et elle est assez surprenante puisqu’il s’agit d’un siège de toilettes pouvant détecter une insuffisance cardiaque congestive (ICC). Cet appareil a été développé au sein de la start-up médicale Heart Health Intelligence, qui est intégrée à l’université. Son objectif est d’éviter des hospitalisations en suivant l’état de santé des patients et en identifiant une détérioration de cet état de santé avant l’apparition des premiers symptômes. Il permettrait donc une analyse plus rapide et la mise en place d’un traitement adéquat, la prise de médicaments par exemple, ou une consultation. L’hospitalisation n’intervenant qu’en cas de nécessité absolue.

Un dispositif connecté imaginé par des chercheurs américains

Pour cette innovation, les chercheurs ont travaillé à partir d’un siège de toilettes classique, qu’ils ont ensuite modifié en ajoutant des instruments capables de détecter l’ICC. Des capteurs ont donc été placés afin de mesurer en temps réel le rythme cardiaque, le poids du patient, la quantité de sang éjectée à chaque battement du cœur et le taux d’oxygénation du sang. Une fois ces données biométriques récoltées, elles sont analysées à l’aide d’un algorithme. Puis, ce dernier les envoie au cardiologue en cas de résultats anormaux ou de défaillance, pour qu’il puisse prendre les mesures adaptées au plus vite.
Ce siège connecté a été conçu par Nicholas Conn et son équipe dans le but d’éviter les réadmissions dans les hôpitaux. En effet, Nicholas Conn explique que dans la plupart des cas, « dans les 30 jours qui suivent la sortie de l’hôpital, 25% des patients atteints d’insuffisance cardiaque congestive sont réadmis ». Or, cela n’est pas toujours nécessaire et ce taux pourrait diminuer grâce à ce dispositif, qui permettra une meilleure prise en charge.

Utiliser les nouvelles technologies pour prendre soin de sa santé

L’équipe de Nicholas Conn souhaite proposer son innovation à des hôpitaux mais aussi, à des particuliers car l’insuffisance cardiaque congestive peut toucher tout le monde et pas uniquement des personnes âgées. En France, par exemple, environ 1 130 000 individus sont concernés chaque année, tous âges confondus. Dès lors, la mise en place d’un dispositif connecté chez les patients peut être un bon moyen de rester en bonne santé et de faire attention. D’ailleurs, un système un peu similaire a déjà été développé sur le territoire français et utilisé au CHU de Toulouse. L’hôpital propose un dispositif de télésurveillance fonctionnant avec une tablette et une balance qui calculent le risque d’aggravation d’une pathologie.
Et ce n’est pas le seul exemple puisque nombreuses sont les entreprises à miser sur les nouvelles technologies pour mettre au point des appareils de santé connectés. Par conséquent, il est fort probable que l’offre s’étoffe au cours des prochaines années afin de nous aider à prendre soin de notre santé au quotidien.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés