webleads-tracker

Aujourd’hui, lorsqu’on décide d’équiper un lieu public ou privé d’un appareil de défibrillation destiné à une utilisation par le grand public, on a le choix entre deux modèles : un appareil entièrement automatique ou semi-automatique. Ils ont chacun leurs avantages mais il n’est pas toujours évident de savoir précisément lequel choisir, d’autant que l’enjeu est important puisque ce dispositif permet de sauver la vie de victimes d’arrêt cardiaque. De plus, il y a souvent des confusions sur les appellations. Pour vous aider, nous allons vous expliquer la différence entre les appareils en vente sur le marché français. Et si vous avez besoin de renseignements supplémentaires ou si vous avez des questions, vous pouvez contacter notre équipe qui sera ravie de vous conseiller et de vous répondre.

Les deux types d’appareils cardiaques autorisés par la loi et utilisables par le grand public

On distingue donc 2 types de dispositifs, qui peuvent être utilisés par toute personne lorsque c’est nécessaire. Il y a les défibrillateurs Entièrement Automatiques (DEA) et les Semi-Automatiques (DSA).

Quand on se sert d’un DSA, le choc électrique est déclenché par l’utilisateur qui doit appuyer sur un bouton et s’assurer que personne ne touche la victime avant la délivrance du choc. Effectivement, si un témoin touche la victime, il recevra une part de la décharge, ce qui sera désagréable. Mais le plus ennuyeux est que la victime ne bénéficiera pas de la totalité de la puissance du choc.
Pour info, les professionnels utilisent dans leur grande majorité ce type d’appareil.

A l’inverse, avec un DEA, le défibrillateur enverra le choc sans aucune intervention après avoir informé le témoin sauveteur de l’immédiateté du choc (message vocal : choc dans 3, 2, 1).
En tant que professionnels de la distribution, nous préconisons ce mode quand moins de 30% de la population environnante, et donc susceptible d’intervenir, est formée à l’utilisation du défibrillateur.

En revanche, quand nous équipons des professionnels ou des associations de secourisme (pompiers, Samu, Croix rouge, surveillants de baignade, etc…) ou encore des entreprises à « risques » (raffineries, explosifs, etc..) dont le personnel est formé dans sa grande majorité, nous proposons le mode semi automatique DSA (message vocal : choc conseillé).

Des dispositifs ayant tous un point commun : sauver des vies

Depuis le décret du 4 mai 2007, toute personne est autorisée à utiliser un DAE Défibrillateur Automatisé Externe. Le terme « Externe » ne signifie en rien l’endroit physique où il sera installé, à l’intérieur ou à l’extérieur d’un bâtiment, mais est utilisé en opposition au défibrillateur utilisé en chirurgie cardiaque, soit « Implantable ». Un DAE peut donc être un DEA ou un DSA. Ils sont utilisables par tous, sans que l’on doive suivre en amont une formation au secourisme. Même sans être un médecin, on les utiliser légalement. Et si ces modèles ont une différence, ils se ressemblent sur un point et pas n’importe lequel : ils permettent de sauver des vies.

Laisser un commentaire

Nous contacter

Envoyez nous un message et nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Regénérer captcha captcha txt

Tapez ici les termes recherchés